Québec musical

Chant choral au Québec

Chant choral au Québec

Chant choral au Québec

Les historiens sont d’accord : l’homo sapiens a chanté avant de parler. Les premières communications orales entre les êtres humains se sont réalisées par le moyen des mélodies rappelant ou imitant le chant des oiseaux et le miaulement des félins, tels que des lions ou des tigres.

Pour se diriger aux forces incompréhensibles, l’homme a inventé les assemblées de prières et la magie, où le chant en chœur devait impressionner cet être mystérieux qui faisait tomber les arbres et inonder «les cavernes résidentielles». D’autres rituels, qui ont toujours été accompagnés du chant collectif, ont suivi: les prières pour une bonne chasse ou le succès d’une attaque contre les voisins qui ont le malheur de posséder des belles femmes, les chants cérémoniaux saluant la venue du printemps et les premières neiges, ainsi que les naissances et les débuts des voyages au-delà de la vie.
 
En fait, le chant choral et la danse, sont les seules formes d’expression communes à toutes les civilisations.

Le Québec n’est pas une exception à la règle commune de s’exprimer par le chant choral soit pour se plaindre, soit pour célébrer un événement joyeux.

Tout au long de l’histoire, des centaines, voir des milliers de chorales d’église ont accompagné les célébrations eucharistiques dans toutes les églises. Ces chœurs ont été formés des paroissiens de tous âges et de tous niveaux d’enseignement et plusieurs grands chanteurs du Québec sont issus du chant choral:

Citons le grand ténor du XXe siècle Raoul Jobin; le soliste de New York Opera Richard Verreault (on l’écrit parfois Verreau); le membre du Panthéon canadien de l’art lyrique Napoléon Bisson; Wilfred LeBouthillier qui a commencé à chanter dans la chorale de l’église de son village de Tracadie-Sheila (hum, c’est Nouveau Brunswick, soit, mais c’est tout près de nous, n’est-ce pas?); Marie-Élaine Thibert, Grégory Charles… enfin, des dizaines d’autres noms de la musique québécoise d’antan ou d’aujourd’hui son liés au chant choral. 

Aujourd’hui, époque de rock, de ska, il semblerait que la fin du chant choral soit arrivée. Mais non!

Au Canada et aux États-Unis, le chant choral gagne aujourd’hui plus d’adeptes que tout autre loisir, à l’exception de l’ornithologie et de la généalogie.

Parmi toutes les villes et tous les villages du Québec, c’est Laval qui se distingue par le niveau du chant choral avec ses dizaines de chœurs d’écoles, son Théâtre d’art lyrique, le Chœur de Laval, le Chœur du Nouveau Monde, les Voix Boréales et les Petits Chanteurs de Laval. On dit qu’à Laval on retrouve la plus grande proportion de choristes parmi ses résidants par rapport à l’ensemble du Québec.

C’est d’ailleurs à Laval qu’en 1974 l’Alliance des chorales du Québec a été fondée et c’est dans cette ville que le Mondial Choral, le plus grand évènement dans le chant choral, est né en 2005.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>