Québec musical

Bruno Pelletier

Bruno Pelletier

Bruno Pelletier

Bruno Pelletier est un chanteur très connu au Québec.

Né le 7 août 1962, à Charlesbourg, dans une banlieue de la ville de Québec. Dans les années 1980, il ouvre d’abord sa propre école d’arts martiaux. Parallèlement, il s’adonne à son à la musique. Pourvu d’une très belle voix, c’est à titre de chanteur dans les formations rock Amanite et Sneak Preview qu’ il arpente le circuit des bars et apprend les rudiments du métier d’artiste.

Bruno décide finalement de faire de la musique sa priorité. Il fonde en 1989 le groupe rock francophone Pëll. En 1990, à la faveur de rencontres heureuses et d’efforts soutenus, la société Les Disques Artiste, présidée par Paul Lévesque, lui offre enfin un premier contrat de disque.

En 1992, parallèlement à la mise en marché de son album éponyme, Bruno Pelletier se voit offrir des rôles dans la revue musicale; Les fous du rock’n’roll et dans la version québécoise de l’opéra rock signé Plamondon-Berger; La légende de Jimmy.

Il interprète Johnny Rockfort dans Starmania, l’opéra-rock de Michel Berger et Luc Plamondon de 1993 à 1995. Cette production décroche en 1994 un Prix Félix et en 1995 la Victoire du spectacle musical. Il est l’un des chanteurs de l’album Starmania pour lequel Il obtient un disque de platine. De ce disque sont extraits les singles interprétés par le chanteur SOS d’un terrien en détresse et Quand on n’a plus rien à perdre, interprété avec Judith Bérard.

L’album Défaire l’amour sera lancé au cours de l’année 1995. En 1997, il joue avec brio le rôle d’un truand dans l télésérie Omerta II et lance l’album Miserere.

En 1998, Bruno Pelletier se fait connaître du public français en interprétant Gringoire dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris, surtout pour y avoir interprété Le Temps des Cathédrales. Ce titre qu’il interprète brillamment, lui permet de se hisser au sommet des palmarès et de se faire connaître dans toute la francophonie.

En 1999, le quatrième album studio D’autres rives est simultanément lancé au Québec et en Europe. Cette sortie a été appuyée par une imposante tournée.

En août 2002 Bruno lance Un monde à l’envers et entame une tournée de deux ans. En décembre de la même année, il unit sa voix à l’Orchestre Symphonique de Montréal pour présenter une série de concerts à la Basilique Notre-Dame. Ayant pour thématique les grands classiques de Noël, il a profité de l’occasion pour enregistrer l’album Concert de Noël.

En 2006, il créé la comédie musicale Dracula, entre l’amour et la mort. À la fin de 2007, il enregistre à la un duo avec Hélène Ségara, intitulé la Moitié de Nous.

À l’automne 2007, il forme le GrosZorchestre en collaboration avec la pianiste de Jazz Julie Lamontagne et de son trio. En 2009, il revient avec Microphonium, première réalisation de matériel original en six ans. Cette même année ai été marquée par le premier passage triomphal de l’artiste au théâtre Estrade de Moscou. Au printemps 2011, le Théâtre St-Denis est l’hôte de l’Opéra-Folk Les Filles de Caleb dont l’ensemble des paroles et de la musique est signé par l’auteur-compositeur Michel Rivard. Ce spectacle d’envergure, basé sur l’œuvre d’Arlette Cousture, met en vedette plusieurs noms connus tels Luce Dufault, Daniel Boucher, Yves Soutière, Marie-Michèle Desrosiers et Stéphanie Lapointe.

Ce grand artiste continue à se produire et on attend ses nouveau grands succès.

Site Web de Bruno Pelletier : brunopelletier.com

Bruno Pelletier

Bruno Pelletier

Bruno Pelletier. Source de la photogrpahie : Site Web de l’artiste

Discographie partielle (liste tirée de Wikipédia):

1992 : Bruno Pelletier
1995 : Défaire l’amour
1997 : Miserere
1999 : D’autres rives
2001 : Sur scène
2002 : Un monde à l’envers
2003 : Concert de Noël
2005 : Dracula–Entre l’amour et la mort
2007 : Bruno Pelletier et le GrosZorchestre
2009 : Microphonium
2012 : Rendus Là
2014 : Musique & Cinéma (Album Collaboration avec Guy Saint-Onge)

Participations diverses :

1994 : « Starmania (Mogador) »
1996 : « Bizzzou » (Suzie Doré) Un album de chansons pour enfants
1997 : « Notre Dame de Paris »
1999 : « Notre Dame de Paris (l’intégral) »
2001 : « À travers toi » (bénéfices reversés à « Rêves d’Enfants ») en duo avec Sylvain Cossette
2004 : « Give peace a Chance » (bénéfices reversés à « Amnistie International »)
2005 : « Le temps d’une chanson, le temps de dire Je t’aime » (album hommage à Claude Léveillée)
2006 : « Fiori : Un musicien parmi tant d’autres » (album hommage à Serge Fiori)
2007 : « Chansons d’espoirs » (bénéfices reversés à « Maison et Fondation Jean Lapointe » pour ses 25 ans)
2009 : « Bijoux de familles (duos Ferland) »
2010 : « Les filles de Caleb »

Prix et distinction :

Prix Félix

2000 Interprète masculin de l’année (vote populaire)
2000 Album de l’année – Pop-Rock (D’autres rives)
1999 Interprète masculin de l’année (vote populaire)
1999 Spectacle de l’année interprète (Notre-Dame de Paris)
1999 Album de l’année Meilleur Vendeur (Notre-Dame de Paris)
1999 Artiste québécois s’étant le plus illustré hors Québec: Notre-Dame de Paris
1999 Album de l’année – Populaire: Notre-Dame de Paris – L’Intégrale
1999 Chanson populaire de l’année: Le temps des cathédrales – Interprète: Bruno Pelletier
1998 Album de l’année Meilleur Vendeur (Miserere)
1998 Album de l’année Pop Rock (Miserere)
1998 Spectacle de l’année interprète (Miserere, la tournée)
1998 Album de l’année Populaire (Notre-Dame de Paris)
1997 Interprète masculin de l’année (vote populaire)
1994 Spectacle de l’année interprète (Starmania)
1993 Spectacle de l’année interprète (La légende de Jimmy)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>