Musées du Québec

Historique des musées

Historique des musées

Historique des Musées du Québec 

En août 1824, Le Spectateur Canadien annonce l’ouverture par Thomas Delveccio d’un musée au numéro 4, Place du Vieux Marché, « où le public pourra admirer des animaux rares, des figures en cire et autres choses ».

En juillet 1825, la Bibliothèque Canadienne reprend ces propos : « Le cabinet de curiosités de M. Delvecchio est le seul, croyons-nous, qu’il y ait au Canada, et c’est à juste titre que M. Delvecchio ose se flatter que les amateurs de l’histoire naturelle, des arts et de l’harmonie, y trouvent de quoi satisfaire leur curiosité ».



Les collections du musée étaient impressionnantes : il y avait cinquante-trois espèces différentes d’oiseaux; la collection de quadrupèdes comptait un ours blanc, un léopard, un tigre, une panthère, un sanglier, un lionceau et autres animaux. Il y avait aussi un collection de reptiles, de poissons, de coquillages, d’amphibies.

Toutes sortes d’instruments de musique anciens et des effigies de cire d’un nombre de personnages historique complétaient les collections.



Le musée était ouvert les jours ouvrables et le public y pouvait accéder moyennant un prix modique.



Thomas Delvecchio mourut le 5 mai 1826, deux ans après la fondation du musée, laissant sa veuve et quatre filles. Son gendre, M. Pierre Cajetan Leblanc a administré le musée à partir du moment pendant de longues années.



Le bâtiment fut rasé dans le grand incendie du 8 juin 1852, alors qu’une grande partie de Montréal fut anéantie. Le fameux musée du sieur Delvecchio n’a survécu, mais c’était quand même le premier musée public du pays.



Actuellement, des centaines de musées existant au Québec offrent de nombreuses collections pour tous les goûts, pour toutes les âges et intérêts.

Une visite dans un musée, c'est prendre le temps de savourer chaque instant. Il faut fouiner dans sa boutique, se désaltérer peut-être à son restaurant ou faire simplement une promenade dans les environs pour s'imprégner de sa culture. Surtout, il faut amener quelqu'un qui nous est cher.

maisonneuve croix
 
Les moments les plus importants de la vie sont encore plus importants quand ils sont partagés. Photo :© GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>