Musées du Québec

Musée huron-wendat

Musée huron-wendat

Musée huron-wendat

Territoires, mémoires, savoirs…

Le Musée huron-wendat met en valeur l’histoire et la culture de la nation huronne-wendat. Au fait, il s’agit d’un véritable point de départ du circuit de découverte des sites patrimoniaux du vieux Wendake, situé au cœur de la ville de Québec.

La forme conique de l’édifice du musée rappelle le fumoir algonquien et l’hospitalité d’un foyer commun entre les nations. Sa structure évoque une palissade tronquée et donc un milieu de paix et d’harmonie où la protection défensive n’est plus nécessaire.

Les deux grandes familles culturelles de l’est du Canada, iroquoienne et algonquienne, sont donc représentées par la symbolique des bâtiments.

Les collections du musée témoignent du riche passé historique de ce territoire, de son art, des traditions du peuple, de ses mœurs et usages. Il présente, de façon interactive, une collection des plus rares qui fait pénétrer le visiteur au cœur de la culture huronne-wendat.

Le musée a été ouvert en 2008. Il offre une expérience de visite unique qui lui a valu, dès sa première année d’existence, un prix d’excellence de la Société des musées québécois.

Le Musée huron-wendat est l’hôte d’événements temporaires qui permettent aux visiteurs d’apprendre beaucoup plus sur les Premières Nations. Ces expositions réunissent des œuvres de plusieurs artistes amérindiens de différentes régions du Canada.

Bref, le musée propose plus qu’une simple visite, mais bel et bien un véritable voyage culturel.

D’ailleurs, on trouve à côté du musée, près d’un ruisseau des jardins thématiques extérieurs, où on découvre la beauté de la flore locale et le pouvoir des plantes médicinales.

musee huron

Musée Wendake. Photo © Tous droits réservés : www.flickr.com/photos/voyagecanada.

Une boutique d’objets d’art exclusifs permet aux visiteurs de s’offrir un petit bout d’histoire ou de plaisirs. On peut y acheter des raquettes, mocassins, bijoux, paniers ou canots. Un centre d’interprétation des savoir-faire y est également aménagé dans la maison Tsawenhohi, construite vers le début du XIXe siècle pour le Grand Chef Nicolas Tsawenhohi Vincent.

La chute Kabir Kouba et son canyon, d’une profondeur de 42 mètres se trouvent à proximité. Datant de plus de 450 millions d’années, le site est propice à l’observation d’une riche flore et de fossiles. La chapelle historique Notre-Dame-de-Lorette mérite aussi une visite. Cette chapelle, reconstruite après l’incendie de 1862, conserve une riche collection d’orfèvrerie et d’objets liturgiques témoignant de l’histoire religieuse.

Les mosaïcultures, érigées le long de la piste cyclable Le Corridor des Cheminots, illustrent les animaux des huit clans de la Nation.

Tout au long de l’année, Wendake fourmille d’activités. On y souligne les grandes fêtes comme Noël mais aussi plusieurs traditions ancestrales. Vers la fin de la saison estivale, un grand pow-wow est organisé, lequel met en vedette les rituels de danse et les habits traditionnels. On célèbre aussi la générosité de la terre par un grand marché en plein air où les mets typiquement hurons, une gastronomie authentique, inspirée de la cuisine des Premières Nations, font le plaisir des visiteurs.

Finalement, remarquez que l’Hôtel-Musée Premières Nations y est aménagé. En plus de sa grande salle pouvant accueillir 140 convives, le patio extérieur et le sentier en bordure de la rivière favorisent les réunions et des cocktails amicaux dans une atmosphère champêtre.

Pour plus de renseignements sur le musée :

Musée huron-wendat
15, Place de la Rencontre
Wendake
G0A 4V0

Téléphone : 418 847 2260

Site Web du musée : museehuronwendat.ca.

Yawenda, langue huronne-wendat

La langue wendate est une langue iroquoienne. Les Wendats étant dominants dans la région du sud de l’Ontario jusqu’en 1649, et étant les principaux commerçants, le huron était devenu la langue du commerce et de la diplomatie.

Au fil du temps, au Québec, les mariages mixtes ont fait tomber en désuétude la langue wendate. Les 3000 Wendats de Loretteville, au Québec sont aujourd’hui majoritairement catholiques et francophones, toutefois, un mouvement en faveur de l’étude et de l’utilisation de la langue wendate a été initié récemment.

Il s’agit du projet Yawenda :

Yawenda. Projet de revitalisation de la langue huronne-wendat

La communauté de Wendake, située à quinze kilomètres au nord-ouest de la ville de Québec, demeure aujourd’hui la seule communauté huronne-wendat au Canada. La nation huronnewendat compte près de trois mille deux cents membres (dont la moitié domiciliée à Wendake) dont la presque totalité a le français comme langue maternelle, ce qui en fait la seule communauté francophone de la famille linguistique iroquoienne.

Depuis plusieurs décennies, les Hurons-Wendat reconnaissent l’importance de l’enseignement de leur langue ancestrale. Malheureusement, plusieurs facteurs sociaux, géographiques et historiques ont fait en sorte que la langue huronne-wendat ne se parle plus depuis au moins un siècle et que yawenda, la voix des Wendat, n’est plus entendue. À la fin des années 1980, plusieurs Wendat ont fait un retour à des valeurs culturelles traditionnelles. Dans la mouvance de cet élan, la revitalisation de la langue huronne wendat est de plus en plus apparue comme essentielle au plein recouvrement de l’identité de la nation. D’où le présent projet d’Alliance de recherche université-communauté (ARUC), fruit d’une collaboration serrée entre les autorités de Wendake et l’Université Laval de Québec.

Projet Yawenda

Le projet a débuté en août 2007 et il se propose, sur une période de cinq ans (jusqu’en juillet 2012), les objectifs suivants :

Reconstruire, en analysant les documents historiques disponibles, les structures phonologiques, morpho-syntaxiques et sémantiques du huron-wendat.
Élaborer des programmes de formation et des outils pédagogiques (grammaires, lexiques, fascicules scolaires) pour permettre l’apprentissage de cette langue par les enfants (niveaux préscolaire et primaire) et les adultes de Wendake.
Former des enseignants capables de transmettre les connaissances langagières ainsi générées et enseigner la langue dans la communauté.

Le projet regroupe cinq partenaires, donc deux universitaires, et trois communautaires :

  1. L’Université Laval (faculté des Sciences sociales), par le biais de son Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones (CIÉRA).
  2. Le Conseil de la Nation Huronne-Wendat (CNHW) de Wendake, par sa direction des services éducatifs (école Ts8taïe) et son Centre de formation et de développement de la main-d’oeuvre (CDFM).
  3. L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), par le biais de sa faculté des Sciences de l’éducation.
  4. Le Conseil en Éducation des Premières Nations (CEPN), un organisme établi à Wendake qui se consacre au développement de l’éducation autochtone au Québec.
  5. Le First Peoples’ Heritage, Language and Culture Council (FPHLCC), un organisme communautaire de Victoria (C.B.), qui travaille au développement des langues autochtones du Canada.

Le projet est subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Il est co-dirigé par un professeur de l’Université Laval et par le directeur des services éducatifs de Wendake, et coordonné par une professionnelle wendat.

Source : Université Laval.

musee wendake huron

Musée Wendake. Photo © Tous droits réservés : www.flickr.com/photos/voyagecanada

Pour compléter la lecture :

2 Comments

  1. Diane Bordeleau

    2011/06/20 at 12:55

    Bonjour,
    Mon père qui est maintenant décédé, n’a jamais voulu me dire de quelle tribue nous descendions. Très mélangé comme tout les québécois, ma mère venait de Québec et mon père de St-Come de Joliette. Comment dois-je procéder et les étapes à suivre pour retrouver mes origines.

    Diane Bordeleau

    J’aime beaucoup les informations trouvées sur cette page.

  2. J. Hains

    2012/02/06 at 7:41

    Les photos ne sont pas celles du musée huron-Wendat (que l’on nomme Hôtel-musée ) mais bien celles de la maison longue au Village Huron-Wendake. Ce village est une reconstitution d’un village Wendat traditionnel alors que le musée qui contient des pièces extraordinaires est rattaché à un hôtel qui est également magnifiquement décoré selon des thèmes amérindiens. La visite des deux sites est recommandée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *