Musées du Québec

Musée d’art contemporain des Laurentides

Musée d’art contemporain des Laurentides

Musée d’art contemporain des Laurentides

Le Musée d’art contemporain des Laurentides a pour mission  de faire connaître, de promouvoir et de diffuser  la production des artistes en arts visuels en mettant l’accent sur l’art contemporain et actuel. Le Musée a également comme mandat de conserver, documenter, diffuser et rendre accessibles les oeuvres de la collection de la Fondation du Musée, laquelle est principalement composée d’oeuvres d’artistes des Laurentides.

Ce musée est la plus importante institution muséale au nord de Montréal et son rayonnement s’étend au-delà du territoire des Laurentides. Ces collections sont composées des œuvres d’art contemporain des Laurentides depuis 1960, d’un corpus d’œuvres d’avant 1960 (ancrage historique et identité de la région), d’œuvres ayant pour thème les Laurentides, ainsi que d’écrits, manuscrits, plans, photographies, vidéos, enregistrements des procédures et d’autres documents.

De plus, les collections du musée sont de quatre ordres, soit la collection permanente, la collection de prêt d’œuvres, la collection didactique et la collection documentaire.

La collection du MACL contient des œuvres d’artistes tels que Jean-Paul Riopelle, Alfred Pellan, Kittie Bruneau, René Derouin, Bonnie Baxter, Reynald Connolly, Gilles Boisvert ou Pierre Leblanc.

Depuis ses débuts, le Musée d’art contemporain des Laurentides prend place dans le bâtiment historique que l’on nomme actuellement la Maison de la culture Claude-Henri-Grignon, jouxtant le Parc Labelle de Saint-Jérôme. L’édifice, de style néo-classique, fut construit en 1923 afin d’y accueillir un palais de justice.

C’est en 1977 qu’a lieu une première tentative visant à mettre sur pied une galerie d’art, avec l’exposition des œuvres de François Thivierge. Le succès de cette expérience incite sept autres artistes à poursuivre dans cette direction. Cette même année, les fêtes du patrimoine et de la Saint-Jean-Baptiste servent de prétexte pour créer une interaction entre la population et les artistes.

À cette même époque, l’ancien palais de justice de Saint-Jérôme est sauvé in extremis de la démolition par l’importante campagne Sauvons le Vieux Palais, menée par les artistes et le Conseil de la culture. Plusieurs artistes descendent alors dans la rue pour manifester leur désaccord et de longues démarches sont entreprises afin d’aménager un centre régional des arts dans ce magnifique édifice.

En 1978, une exposition solo des encres de Micheline Barot inaugure la Galerie d’art du Vieux Palais, une fierté régionale. Le sommet socio-économique de la région des Laurentides, tenu en 1986, incite le ministère des Affaires culturelles à inclure la Galerie d’art dans son réseau d’institutions muséales. Dès lors, la Galerie d’art du Vieux Palais devient le Centre d’exposition du Vieux Palais.

L’inauguration officielle du Centre d’exposition du Vieux Palais a lieu en 1987, avec l’exposition Parcours. Le Centre d’exposition poursuit alors le mandat de la Galerie d’art, soit de faire connaître, de promouvoir et de diffuser les arts visuels en mettant l’accent sur l’art contemporain et actuel. Au cours des ans, des expositions d’importance ont façonné la vie du Centre. Soulignons René Derouin, De Toubête aux échographies, qui fût présentée en 1988 et l’exposition Laurentides, panorama pictural de 1899 à nos jours, présentée en 1992. En février 2003, le Centre d’exposition produit l’exposition Mutations de Riopelle, dont la commissaire est Yseult Riopelle, la fille de Jean Paul Riopelle. Cette exposition traite d’un aspect de l’œuvre de Riopelle méconnu du grand public et regroupe des œuvres monumentales, dont plusieurs n’avaient jamais été exposées au Québec. Par la suite, l’exposition sera présentée au Musée du Bas-Saint-Laurent (Rivière-du-Loup), à la Maison Hamel-Bruneau (Québec), au Centre national d’exposition (Ville de Saguenay) et au Musée des beaux-arts de Sherbrooke.

Le Centre a également mis sur pied un volet d’échange international, principalement avec le Mexique. Dans le cadre de ce volet des expositions ont eu lieu en 1992, 1994 et 1996. D’ailleurs, le symposium Mythologie des lieux, présenté en 1999, est un exemple d’événements internationaux réalisés par le Centre.

En 2003, le Centre d’exposition du Vieux Palais débute une collection justifiée par l’effervescence de la création artistique de la région et change alors sa dénomination en devenant le Musée d’art contemporain des Laurentides (MACL).

Il est très important pour le Musée d’art contemporain des Laurentides de s’impliquer dans la communauté. Dans cette perspective, le Musée organise des événements particuliers. Par exemple, d’intéressantes activités reliées à des événements tels que le Jour de la Terre, la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur ou les Estivales de Saint-Jérôme sont offertes au public. Le musée organise aussi des escapades culturelles afin de donner la possibilité aux citoyens de visiter des établissements importants en art contemporain.

Fréquenté par les amateurs d’art et la clientèle scolaire et touristique, le Musée enregistre près de 20 000 visiteurs chaque année dont plus de 6 000 jeunes qui participent au programme éducatif.

La Fondation du Musée d’art contemporain des Laurentides a comme objectif principal d’amasser des fonds afin de financer les projets de développement du musée. Elle réalise également des activités dans le but d’encourager les dons en espèces ou  d’oeuvres d’art. Parmi les activités de financement, mentionnons l’encan annuel d’oeuvres d’art ainsi que le spectacle bénéfice, auxquels le public participe avec enthousiasme. C’est grâce à la générosité de donateurs, artistes, collectionneurs, gens d’affaires et du grand public que la fondation a pu se doter d’une importante collection.

Coordonnées du Musée d’art contemporain des Laurentides :

101, place du Curé-Labelle,
Saint-Jérôme
J7Z 1X6

Téléphone : 450 432-7171

Site Web du musée : museelaurentides.ca

musee des laurentides

Musée d’art contemporaine des Laurentides. Photo : MACL

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>