Multiculturalisme

Union United

Union United

Congrégation Union United

En 1907, la première congrégation représentant la communauté noire, est fondée à Montréal.

L’histoire de cette congrégation est fort intéressante :

C’est à la fin de la guerre de sécession aux États-Unis que l’esclavage est aboli dans tout le pays. Alors, une compagnie américaine de chemin de fer, la Pullman Palace Car profite de la situation économique des noirs qui cherchent désespérément un emploi, et commence à embaucher des porteurs noirs avec un salaire de misère. Ces porteurs sont immédiatement connus sous le nom Red Caps, en raison des chapeaux de couleur rouge qu’ils portent pour être facilement repérés par les passagers.

En même temps, Montréal devient le siège des compagnies de chemin de fer canadiennes. Ces compagnies suivent l’exemple des collègues américains et commencent à engager des porteurs noirs, elles aussi.

Dans les années 1880, une partie des porteurs américains arrivent à Montréal, lorsque s’ouvre la ligne New-York-Montréal. La petite communauté noire déjà sur place les accueille chaleureusement.

La communauté noire de l’époque est composée des gens provenant de Nouvelle-Écosse, des États-Unis et des Antilles anglaises. Plusieurs désirent travailler sur les trains canadiens, où la paye est meilleure qu’aux États-Unis.

Ces gens se concentrent surtout autour de la rue Saint-Antoine (entre le métro Georges Vanier et Lionel-Groulx actuels) et dans la petite ville de Sainte-Cunégonde, actuellement la Petite-Bourgogne, ainsi que près des grandes gares, la gare Windsor du Canadian Pacific Railroad et la gare Bonaventure qui appartient au Grand Trunk.

Au Canada on les appelle aussi les Red Caps, à cause de leurs casquettes rouges.

Plusieurs Noirs quittent les États-Unis pour le Canada, estimant que leur situation n’a guère changé après leur émancipation officielle. Cependant, le Canada est loin d’être la terre promise et le racisme est présent un peu partout. Par exemple, en 1910, le gouvernement fédéral introduit dans la loi d'immigration le paragraphe de «mésadaptation climatique» afin d’exclure les Noirs.

En 1914, alors même que le gouvernement conscrit de force les Canadiens-français, l’armée canadienne refuse les Noirs volontaires. Ce n’est qu’après de longues démarches qu’ils réussiront à se faire accepter dans l’armée.

En 1907, la communauté noire fonde donc la Congrégation Union United pour échapper à la discrimination qu’ils subissent.

En 1916, cette congrégation choisit l'édifice de l’église au coin d’Atwater et Delisle pour son siège dans le but d’offrir à la communauté un leadership moral et religieux dans une atmosphère et un esprit de fraternité. Désormais, l’église constitue le coeur de la communauté noire.

De nombreux centres et associations sont créés par les Noirs pour faire face à la discrimination, dont la plus fameuse, peut-être est le Negro Community Centre, fondé par le grand révérend Charles H. Este, en 1951.

Guidés par la congrégation et ces associations, les porteurs noirs de la compagnie Canadian National, créent l’Order of Sleeping Car Portersl’Ordre des porteurs de wagons-lits et demandent leur affiliation au syndicat de Brotherhood of Railway Workers (syndicat des travailleurs du rail) qui refuse la demande n’acceptant que les Blancs. La lutte de travailleurs noirs durera des années avant d’être couronnée de succès.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>