Multiculturalisme

Communauté polonaise

Communauté polonaise

Communauté polonaise au Québec

Située en Europe de l’Est, la Pologne est entourée de la Lituanie, la Biélorussie, l’Ukraine, la République tchèque, la Slovaquie, et l’Allemagne à l’ouest. La république est aussi bordée par la mer Baltique et par une enclave appartenant à la Fédération russe. Varsovie, la capitale du pays, est située dans le centre de la Pologne, région de plaines agricoles qu’irriguent des fleuves comme la Vistule, l’Oder, la Warta et le Bug.

La communauté polonaise a depuis longtemps pris racine au Québec. On est d’avis que le premier immigrant polonais s’installe au Canada en 1752, mais nous ignorons son nom.

En 1795, la Russie, la Prusse et l’Autriche procèdent au partage de la Pologne. Cette assimilation des territoires polonais, la persécution religieuse et une faible économie ont provoqué l’émigration des Polonais. Plusieurs ressortissants polonais choissent le Canada.

En 1776, deux Polonais, August F. Globenski, chirurgien militaire du régiment Hesse-Haynau, et Leveright Pinze, chirurgien des forces auxiliaires du Brunswick, se trouvent parmi les militaires de la Grande Bretagne au Canada. Ces premiers immigrants sont suivis par d’autres militaires, ingénieurs, médecins et financiers.

Par exemple, Sir Casimir Gzowski, constructeur de chemins de fer et activiste social, arrive au Canada des États-Unis en 1842.

En général, on divise l’immigration polonaise au Canada en six vagues importantes: de 1854 à 1901, de 1902 à 1915, de 1916 à 1939, de 1944 à 1956, de 1957 à 1979 et de 1980 à 1993. Cependant, la plupart des Polonais sont venus au Canada lors du grand mouvement d’immigration du début du XXe siècle. Un grand nombre de familles en provenance de villages et de petites villes du territoire occupé par l’Autriche font partie des deux premières vagues.

De 1916 à 1939, la plupart d’immigrants polonais arrivent d’une Pologne indépendante, mais ils s’établissent surtout dans les Prairies. Après la Seconde guerre mondiale, plusieurs anciens soldats des forces armées polonaises qui ont combattu contre le nazisme, des anciens détenus de camps de concentration ou de camps de travail nazis, ainsi que des réfugiés de la Pologne communiste arrivent.

La dernière vague de 1981 à 1993, est causée par la grave crise économique et politique en Pologne, mais la plupart de ces nouveaux arrivants s’établissent en Ontario.

Au Canada, selon le recensement de 2006, le polonais est la langue maternelle de plus de 217 mille Canadiens. Le Congrès polonais regroupe environ 160 organismes indépendants dont le nombre de membres varie de dizaines à des milliers de personnes.

Au Québec, en 2001, environ 47 mille résidents se sont déclarés d’origine ethnique polonaise, dont plus de 60% étaient nés au Canada. De tous les Québécois d’origine ethnique polonaise, environ 28% se sont installées ici avant 1961 et plus de 30 % entre 1981 et 1990, alors que moins de 7% sont de l’immigration récente. De cette façon,  plus de la moitié des membres de la communauté polonaise âgés de 15 ans et plus, sont de la deuxième et de la troisième génération.

À Montréal tout en se faisant discrète, les gens d’origine polonaise sont disséminées aux quatre coins de la ville.

Pour ce qui est de la religion, deux tiers de membres de la communauté polonaise sont de religion catholique, environ 15% sont de religion juive et environ 10% ne déclarent aucune appartenance religieuse. À Montréal, on retrouve l’église Notre-Dame-de-Czestochowa, dont les paroissiens sont d’origine polonaise. Il s’agit d’une église dans le style néogothique flamboyant, érigée selon les plans de Henri S. Labelle et Zygmund Kowalczuk. Cette église appartient à la communauté polonaise de Montréal fondée par Bernard Kazmiercyk, franciscain conventuel.

Au fait l’Église catholique a joué un rôle très important dans la vie du peuple polonais et pour plusieurs immigrants, l’Église constituait, dans le passé, le seul contact avec leur mère patrie et sa culture. Les prêtres se font conseillers, défenseurs, porte-parole, chefs religieux et communautaires. Les catholiques des communautés polonaises observent encore les coutumes de Noël, du Carême, de la semaine sainte et de Pâques.

pologne

Immigrants polonais en route en 1911. Photo de William James Topley, source Bibliothèque et archives du Québec, image du domaine public

Voir aussi :

10 Comments

  1. Etienne

    2010/09/20 at 10:01

    Bonjour,

    vous oubliez de mentionner la participation d’un polonais a la création du bagel montréalais!

    C’est en 1919, qu’Isadore Shlafman a ouvert la première boulangerie de bagels à Montréal, dans une ruelle près du boulevard Saint-Laurent. Originaire de Pologne, Shlafman fut donc le premier à faire découvrir aux Montréalais les bagels façonnés à la main et cuits au four à bois. En 1949, Isadore a déménagé dans la rue Fairmount.

    Lui et sa famille vivaient à l’étage d’un cottage, pendant que la fabrique occupait le rez-de-chaussée. Son fils Jack a appris à son tour l’art de préparer les bagels et s’est joint à l’entreprise. Signe des temps, de nouvelles variétés de bagels sont régulièrement introduites, mais les descendants du fondateur qui gèrent encore l’entreprise n’approuvent leur vente que lorsque leur texture et leur consistance atteignent les standards fixés il y a plusieurs décennies par le grand-père Isadore.

    source: http://mtlurb.com/forums/showthread.php/302-La-guerre-des-bagels-n-aura-pas-lieu

  2. Fabio deFreitas

    2011/10/31 at 4:38

    Bonjour,
    Je suis brasilien e ma femme c`est polonaise. Nous voulons savoir mais su cette communauté. Nous allons habiteer au Quebec dans le prochaine anée.

    A bientôt,
    FAbio Kaczmarski de Freitas

  3. daniel anaya

    2012/06/11 at 2:06

    j’aimerais savoir plus sur la communaute polonaise, Merci
    Tel 418-803-8228

    • Lily

      2014/11/24 at 5:12

      Bonjour,

      Je suis a la recherche d’une personne polonaise (homme ou femme) qui est interesse a joindre mon equipe pour une opportunite d’affaire en Pologne de Montreal.
      Merci et bonne journee
      Lily

  4. Sr Pascale-Dominique Nau

    2012/07/24 at 12:04

    Bonjour!

    Je vous envoie le lien d’un livre qui pourrez vous intéresser.

    http://lulu.com/content/e-book/godzinki-les-petites-heures-de-l%e2%80%99immacul%c3%a9e-conception-de-la-tr%c3%a8s-sainte-vierge-marie/13061890

    Bien fraternellement en Christ et Marie

    Sr Pascale

  5. Gabriel verdon

    2012/09/14 at 6:12

    vive la pologne

  6. Angela Riccomi

    2013/01/15 at 9:51

    Je suis prof de français en Italie( niveau lycée) et très liée à la Pologne et aux Polonais. En effet je travaille depuis quelques années en partenariat avec une école polonaise de Zagan, ( prof Wioletta Sosnowska),ayant comme langue de communication le français . Mais surtout, dans le cadre d’un projet eTwinning , nous avons découvert et nous sommes en train de diffuser l’histoire de Wojtek, l’ours soldat qui a été l’ami et le support moral de la 22ème compagnie du Corps polonais, partageant avec les soldats le destin de l’armée, jusqu’à la fin de la guerre et à l’installation au zoo d’Edinbourg. Dans ce cadre les deux classes ont créé des matériaux, dont le principal est une bédé , avec l’approbation du prof Narebski , le dernier ancien combattant appartenant à la Compagnie de Wojtek. Cette bédé et en 4langues, dont le français et le polonais: « Comment l’ours Wojtek est devenu soldat » Je crois que peut-etre ça vous ferait plaisir d’en prendre connaissance, de lire et partager une page de notre histoire commune, au-délà de toute frontière, guidés par Wojtek, ce personnage extraordinaire, devenu un symbole d’amitié, un pont entre les générations, le point commun de notre histoire la plus récente. Si vous connaissez des anciens combattants ou des évènements qui se sont passés en France , concernant l’Armée Polonaise du Gènéral Anders , et encore…. N’hésitez donc pas à me contacter au cas où vous seriez intéressés aux détails . Merci bien!!!!!
    Visitez aussi: La page facebook !(italien polonais) Klub przyjació? nied?wiedzia Wojtka – Il club degli amici dell’orso Wojtek

  7. Garfy

    2013/06/09 at 10:49

    Bonjour,

    Je suis à la recherche d’une polonaise qui était en France en 1975 – à Montpellier – elle se nommait Isabela – ; elle a eu un fils et elle lui a donné le prénom de Boris – il est né en 1975 et a donc maintenant 38 ans.

    Isabela doit avoir maintenant environ 62/64 ans – elle parlait mal le français – et disait avoir l’intention d’aller au Canada.

    si éventuellement vous la connaissiez, merci de me le faire savoir, quelquefois le hasard est étrange

    Au revoir et bon dimanche
    C.L.

  8. Kasia

    2014/10/13 at 5:55

    Chciala bym wiedziec gdzie mozna znalesc ta polska «communauté» w Montreal’u!
    Dzieki!

  9. Réal Croteau

    2015/06/17 at 5:19

    Je suis à la recherche d’un nom d’origine polonaise qui vit dans la ville de Québec et je ne connais l’écriture exact de ce nom. Cependant, au son, ce nom se prononce comme Todz.

    Auriez vous des noms à me suggérer qui se rapproche de ce son?

    Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>