Montréal: ses attraits

Vieux-Montréal, avant-propos

Vieux-Montréal, avant-propos

Vieux Montréal, avant-propos

Géographiquement, le vieux Montréal s’étend du fleuve au ruisseau Saint-Martin (aujourd’hui, c’est la rue Saint-Antoine, mais elle a porté le nom de Craig pendant plusieurs décennies) au nord; de la Porte de Québec (coin Berri et Notre-Dame) à l’est, à la porte des Récollets, située sur l’ex-rue Saint-Augustin (aujourd’hui, rue McGill) à l’ouest.

Ce quadrilatère forme ce qui sera toujours le Montréal historique, le vieux Montréal, la ville fortifiée, cernée par des murailles.

La Commission des Monuments historiques du Québec, réunie à Québec, le 19 novembre 1963, recommandait au lieutenant-gouverneur, de déclarer cette partie de la ville « arrondissement historique ». Les bornes du quartier ont été fixées – celles que nous mentionnons ici, quoique avec plus de détails. Le 8 janvier 1964, le lieutenant-gouverneur a donné suite à la requête, chargeant la Commission de la mise en application de la nouvelle loi.

Au cours des siècles, de nombreux incendies ont ravagé les maisons. D’autres bâtiments ont été détruits par l’érosion implacable du temps. Mais des pans de murs, des pierres, des fondations noircies de l’époque subsistent toujours, témoins éternels des temps épiques, des événements politiques et économiques qui caractérisèrent la vie de la vieille ville.

Vieux-Montréal,

Le « Vieux », comme on l’appelle parfois, restera toujours le cœur historique de la ville, la partie la plus visitée de la ville.

Source de la photo: Vieux-Montréal au crépuscule © Olga Pushkina, desperatepushkinswife.blogspot.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>