Montréal: ses attraits

Quoi faire une Journée d’été ?

Quoi faire une Journée d’été ?

Propositions pour une journée d’été à Montréal

C’est l’été, vous êtes à Montréal et vous avez une journée libre devant vous. Quelle situation de rêve, mais comment choisir quoi faire dans cette ville qui a tant à offrir sur tous les plans ? Voici ne serait que quelques propositions pour vous divertir…

Vous savez sans doute que c’est Jacques Cartier qui a découvert l’Île de Montréal en 1535, et que Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve a fondé cette ville en 1642.

Mais, si les détails de l’histoire de cette grande ville internationale vous intéressent, vous pouvez visitez le Centre d’histoire de Montréal ou le Musée Pointe – à – Callières.

Bon, il ne faut pas oublier que c’est été et il est donc possible de se rendre à un des beaux parcs municipaux de la ville, tels que le parc Jean Drapeau ou le parc du Mont-Royal.

ete à montreal

Jardin des Rêves (jardin chinois) de Montréal. Photo – GrandQuebec.com.

Pour les avides de connaissances, le Jardin Botanique est un incontournable, d’autant plus qu’il est situé à cote du parc Maisonneuve, un autre parc municipal où on peut pratiquer du sport et des loisirs.

Toutefois, n’oubliez pas qu’il y a aussi le Biodôme, l’Insectarium et le Plane Tarim, où la science, le progrès technologique et la nature se côtoient. Si votre trajet vous amène sur l’Île Jean Drapeau, l’ancienne Île St-Helene, vous pourrez passer la journée à la plage, ou bien visiter la Biosphère, le Musée aquatique du St Laurent ou le parc d’amusements appelé La Ronde.

Quoi que vous fassiez, n’oubliez pas votre carte Accès Montréal, qui vous permettra d’avoir plusieurs forfaits et réductions.

À Montréal, sur l’île Notre-Dame, dans le parc Jean-Drapeau, au milieu du fleuve Saint-Laurent, une plage artificielle a été aménagée par la ville de Montréal de septembre 1989 à juin 1990. Elle offre une zone de baignade de plus de 15 000 mètres carrés. D’une longueur de plus de 600 mètres, elle a nécessité le transport de quelque 30 000 tonnes de sable. Les gens s’y baignent dans une eau puisée dans le Saint-Laurent, filtrée par 120 000 plantes aquatiques, du sable et des ultraviolets.

Appelée plage du parc Jean-Drapeau à l’origine, elle a été renommée plage Jean-Doré en 2015, lors de sont vingt-cinquième anniversaire.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *