Montréal: ses attraits

Séminaire de Saint-Sulpice

Séminaire de Saint-Sulpice

Vieux séminaire

Le Vieux séminaire ou le Séminaire de Saint-Sulpice, accolé à la basilique Notre-Dame, au coeur du Vieux Montréal, fut construit en 1685 est c’est l'immeuble le plus ancien qui subsiste à Montréal.

Mis en chantier en 1684 et modifié plusieurs fois par la suite, le séminaire a servit de manoir seigneurial, de siège, de presbytère et de résidence aux Sulpiciens, seigneurs de Montréal aux XVIIième et eu XVIIIe siècles.

Tout comme certains vieux couvents de France, le vieux séminaire est composé d’un rez-de-chaussée, de deux étages et d’une mansarde en U. L’édifice est en pierre et en brique. Une horloge orne le centre de la façade. C’était la première horloge publique de Montréal et l’une des plus vieilles en Amérique du Nord, mais depuis l’an 1966 un mouvement électrique lui fut donné.

Dès 1657, l’année de leur arrivée, la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice joue un rôle central dans l'histoire de Montréal. Le bâtiment actuel est le second que les Sulpiciens ont fait construire. Le premier avait été érigé en 1657 sur la rue Saint-Paul, mais après la construction de l'église paroissiale sur la rue Notre-Dame, inaugurée en 1683, les Sulpiciens décident de s'éloigner de la place du marché et choisissaient plutôt de s'établir sur un terrain vacant voisin de l'église.

C’est le célèbre abbé François Dollier de Casson, prêtre de Saint-Sulpice, qui en trace les plans du Séminaire et supervise la construction du bâtiment.

À l'origine, le toit de l'immeuble était mansardé, mais plus tard, il fut transformé en toit à pignon. À l'origine aussi, le séminaire n'était formé que d'un bâtiment parallèle à la rue. Au XVIIIe siècle, deux ailes, projetées depuis le début, furent ajoutées (à toute vraisemblance, ces ailes furent érigées entre 1704 et 1713, soit selon le plan de Jacques Levasseur de Néré, soit celui de Gédéon de Catalogne. L'aile ouest abritait une chapelle et infirmerie au rez-de-chaussée et une bibliothèque aux étages supérieurs. Dans l'aile est, la procure et le parloir se trouvaient au rez-de-chaussée et des chambres étaient aménagées au-dessus. Des tours d'escaliers étaient installées aux deux angles intérieurs à l'endroit où les ailes rejoignaient le corps de l'immeuble.

La Conquête fut lourde de conséquences pour les Sulpiciens de Montréal. En février 1764, à la suite du changement de métropole la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice cédait ses biens du Canada au séminaire de Montréal.

Le site historique du Vieux-Séminaire comprend le bâtiment principal, la cour et le jardin.

L'adresse civique du Séminaire de Saint-Sulpice :

130, rue Notre-Dame Ouest, Montréal

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>