Montréal: ses attraits

Rue Saint-Nicolas

Rue Saint-Nicolas

Rue Saint-Nicolas

Aux débuts de la ville de Montréal, ce secteur, situé devant le premier cimetière de la ville, n'était pas occupé en raison notamment de la proximité du cimetière. Un sentier, parfois appelé rue du Cimetière traversait le site pour faciliter l'accès au lieu du dernier repos de la rue Saint-Paul.

Ce sentier suivait probablement le trajet de la rue Saint-Nicolas actuelle, mais il disparaît suite au déménagement du cimetière au nord de Ville-Marie (futur Montréal) en 1681 et au réajustement du parcellaire qui s'ensuit. Pourtant, le site marqué par la tradition, reste vacant pendant un demi-siècle.

La rue Saint-Nicolas est finalement ouverte au moment du partage de la succession de Charles de Couagne et de Marie Godé en 1732 (selon l'acte notarial signé par le notaire Chèvremont en date du 24 avril 1736 dans lequel ce fait est cité).

L'ouverture de cette voie de communication d'une largeur de 16,6 pieds (5,4 mètres) français permet de subdiviser des emplacements entre la rue Saint-Paul et la rue du Saint-Sacrement. Le nom de la rue rappellerait M. Nicolas Godé, un des pionniers de Montréal.

Suite à la démolition des fortifications de Montréal au début du XIXe siècle, la rue Saint-Nicolas est prolongée jusqu'à la place d’Youville. En 1884, la rue est élargie suite à la démolition d’un édifice de la East India Company. Sa largeur est alors triplée.

Dans la rue Saint-Nicolas, un complexe d'édifices du tout début du XXe siècle se démarque, reconnaissables à leur forme et à leurs façades de brique. Ces bâtiments, situés à l'angle de la rue Saint-Nicolas et la rue Le Moyne furent construits après un grand incendie survenu en 1901. L'immeuble logeait l'imprimerie la John Lovell & Son, une entreprise qui imprima un nombre impressionnant de publications comprenant entre autres des manuels scolaires, des périodiques littéraires et des bottins.

Aujourd'hui, fait plutôt rare, le bâtiment de la rue Saint-Nicolas abrite toujours la compagnie fondée par John Lovell. La Lovell Litho & Publication Inc. y imprime entre autres les annuaires Lovell, une publication annuelle publiée sans interruption depuis les années 1840 !

rue saint nicolas

Rue Saint-Nicolas. Photo : © GrandQuébec

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>