Montréal: ses attraits

Rue Saint-Claude

Rue Saint-Claude

Rue Saint-Claude

La rue montréalaise Saint-Claude fut ouverte vers 1728 entre les rues Saint-Paul et Notre-Dame, tout près de l'actuelle Place Jacques-Cartier, lorsque la veuve du gouverneur Claude de Ramezay et ses enfants vendent les premières parcelles de leur vaste propriété entre la rue Notre-Dame et la rue Saint-Paul. La rue mesurait à l'origine 5,85 mètres (18 pieds français) de large, mais elle a été élargie en 1880 et atteint aujourd'hui 18,7 mètres de largeur à l'angle de la rue Notre-Dame. À partir de la rue Notre Dame, la voie de communication change de nom pour devenir rue Gosford.

Vers 1931, plusieurs bâtiments du côté nord de la rue ont été démolis en vue de la construction du tunnel Gosford.

La rue porte le nom de Claude de Ramezay (1659-1724), gouverneur de Montréal de 1704 à 1724, mais le nom n'apparaît qu'en 1745 lors de la vente de l'hôtel de Ramezay à la Compagnie des Indes Occidentales.

Dès immeubles de cette rue tout courte, on remarque les édifices suivants:

  • Appartements en copropriété Condos LeRoyer Saint-Claude, à l'adresse civique 412-422, rue Saint-Claude (façade latérale);
  • Immeuble au 443-447, construit en 1910 par le marchand Georges Coutlee (la structure du bâtiment date vraisemblablement du début des années 1860, quand le marchand Timothy Donohue fait construire un bâtiment en bois de deux étages à cet endroit);
  • Immeuble au 425-441, rue Saint-Claude, construit en 1997 par la firme d'architectes Provencher, Roy et Associés. Cet édifice est la propriété de la Société immobilière du patrimoine architectural de Montréal (SIMPA);
  • Immeuble Legault et Masse, connu également sous l'appellation de Maison Auguste Saint-Germain (411, rue Saint-Claude);
  • Immeuble Alfred-Turgeon, connu aussi comme Hôtel Payette, Auberge Félix-Villeneuve, Maison de Bonsecours ou Hôtel Bonsecours, au 401-405, rue Saint-Claude (façade latérale), érigé en 1860 par l'avocat Joseph-Octave-Alfred Turgeon sur deux terrains acquis séparément. Turgeon confia la conception de l’édifice à l’architecte Victor Bourgeau dont le travail est habituellement associé à la construction d’édifices religieux. Cet immeuble abrita une auberge et deux restaurants ainsi qu’une épicerie et l'hôtel Bonsecours (Maison de Bonsecours) tenus par Félix Villeneuve à compter de 1865. Plus tard, au cours des années 1870, l’auberge devient une maison de pension. L’édifice, acquis par le bijoutier Napoléon Lefebvre en 1875, sert notamment de lieu de résidence aux locataires exploitant les commerces;
  • Musée du Château Ramezay, au 280-290, rue Notre-Dame Est, avec une façade latérale sur la rue Saint-Claude.

rue saint claude

Rue Saint-Claude. Photo : © GrandQuebec

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>