Montréal: ses attraits

Rue Saint-Amable

Rue Saint-Amable

Rue-Amable

La petite et étroite rue Saint-Amable existe depuis le début du XVIIIe siècle.

En 1805, Madame Cherrier, veuve de Denis Viger, acquiert une parcelle sur cette rue à l’emplacement de l’ancien terrain de Vaudreuil qui fait face à la place Jacques-Cartier. Afin de donner accès depuis la place Jacques-Cartier au terrain situé sur la rue Saint-Paul, madame Cherrier ouvre une voie de service parallèle à la rue Saint-Paul, commençant à partir de la place Jacques-Cartier.

En 1814, un partage a lieu entre les héritiers, et madame Cherrier, sa fille Marie-Pierre et son fils Denis-Benjamin Viger, deviennent propriétaires des terrains qui font face à cette ruelle. La mère et la fille prolongent donc la ruelle jusqu’à la rue Saint-Vincent.

À l’origine, la rue est connue sous le nom de ruelle Viger, mais en 1842, les habitants de cette rue choisissent le nom de Saint-Amable.

Il est possible que Denis-Benjamin Viger lui ait assigné le nom de son épouse, Marie-Amable Foretier, après avoir hérité ce terrain de sa mère et de sa soeur. La largeur moyenne de la rue Saint-Amable est de 4,9 mètres, moins que la norme établie à l’époque (6 mètres).

Aujourd’hui, et ce depuis 1969, la rue Saint-Amable est devenue une vaste galerie d’art à ciel ouvert très fréquentée en été grâce à la proximité de la place Jacques-Cartier. Tous les touristes qui se respectent un tant soit peu la visiteront toutes affaires cessantes!

rue saint amable montreal

Rue Saint-Amable en hiver, triste et déserte. Photo : © Grandquebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>