Montréal: ses attraits

Rue Normand

Rue Normand

Rue Normand

Au milieu du XIXe siècle, Montréal connaît un essor qui renforce la fonction commerciale du centre de la ville et entraîne la réaffectation des immeubles et des terrains. Parmi les institutions les plus sensibles à ces changements se trouvent les communautés religieuses, alors dès les années 1850, les Soeurs Grises jugent essentiel de déménager leur hôpital et couvent à l’extérieur du centre-ville afin de trouver un endroit plus sain. Les démarches commencent en 1861 avec l’achat d’un terrain localisé aujourd’hui au coin du boulevard René-Lévesque et de la rue Guy. En 1871, la communauté des Soeurs Grises déménage dans le nouvel édifice.

Le départ de la communauté entraîne de grandes transformations sur leur ancien terrain. En effet, au début des années 1870, la Ville de Montréal fait percer deux rues à travers ce terrain. L’une prolonge la rue Saint-Pierre jusqu’au fleuve Saint-Laurent. La seconde rue est la rue Normand, créée entre les rues Saint-Pierre et McGill. Elle relie la rue de Marguerite D’Youville et la place d’Youville.

Ce nom a été donné à la rue en l’honneur de Louis Normant de Faradon (1681-1759), neuvième supérieur du séminaire de Saint-Sulpice, fondateur de l’oeuvre hospitalière des Soeurs Grises.

Dès ses débuts, la rue Normand prend un caractère commercial: des entrepôts sont construits sur le côté ouest de cette voie tandis que les anciens immeubles de l’Hôpital général sont réaffectés comme entrepôts et manufactures.

En 1875, la rue Normand est devenue propriété de la Ville de Montréal.

Des immeubles de cette rue, on remarque les édifices suivants:

  • L’édifice des Douanes (Customs Examining Warehouse), au 400, place D’Youville et 105, rue McGill (façade    latérale) et rue Normand (façade secondaire sans numéro civique)
  • L’ancien Hôpital général (Hôpital des frères Charon, hôpital général des Soeurs grises, maison de la charité), au 138-146, rue Saint-Pierre et au 121, rue Normand. Cet édifice fut construit en 1693 et modifié en 1847-1851. Ici, l’on recevait les indigents et les enfants abandonnés. D’abord gérée par les frères Charon ou frères de la Croix et de Saint-Joseph de Montréal, l’institution fut prise en charge en 1747 par les Soeurs de la Charité ou Soeurs Grises.
  • Maison de Mère-D’Youville.
  • Magasins des soeurs Grises (Immeuble James McCready ou Usine Jas. McCready), à l’adresse civique 355-367, rue Marguerite-D’Youville et 105-115, rue Normand (façade latérale). Ces bâtiments font partie de l’ensemble de quatre bâtiments commerciaux construit par les soeurs Grises entre 1872 et 1874. La construction de cet ensemble survient peu après le départ des soeurs Grises du Vieux-Montréal.

rue normand

Rue Normand. Photo © GrandQuebec.com

Voir aussi:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>