Montréal: ses attraits

Place de l’an 2000

Place de l’an 2000

Place de l’an 2000

Le jeudi 10 août 2000, lors de la Fête de son saint patron, la ville de Saint-Laurent inaugurait la Place de l’an 2000 et dévoilait une sculpture marquant la naissance au troisième millénaire.

Cette sculpture est composée de trois éléments, dont une pyramide contenant un coffre dans lequel différents objets représentatifs du XXe siècle ont été déposés. Ces objets y demeureront pour une période de 25 ans et la population laurentienne a été appelée à soumettre ces objets symbolisant une valeur, un mode de vie, une invention un événement important ou une réalisation laissant un message aux générations futures.

Le dimanche 10 août 2025, lors de la Fête du saint patron de Saint-Laurent, on procédera à l’ouverture du coffre.

La Place de l’an 2000 est constituée de trois éléments : un soc de charrue, une pyramide et une sculpture : Parvis et portail #22.

Le soc de charrue

Le soc rappelle le passé rural de la ville de Saint-Laurent. Il s’enfonce dans le sol dont le sillon ébauché se perd et se transforme en pavés.

La pyramide

La pierre angulaire, une pyramide, forme stable, pleine, équilibrée, en totale harmonie avec toutes ses faces, dégage une impression de force.

À l’exemple des pyramides d’Égypte, tombeaux des pharaons, élevés à leur gloire, symbole de leur grandeur, de leur richesse, elle symbolise la réussite de la Ville de Saint-Laurent. Elle contient et garde des artefacts de l’an 2000.

Gravés dans le métal, sur ses faces, on lit les mots : culture, technologie, industrie, commerce et prospérité. Ces mots résument l’accomplissement de la Ville de Saint-Laurent aux plans culturel et économique.

La sculpture – Parvis et portail #22

Constituée de deux éléments formant portail et arc gothique, la sculpture est orientée à la fois vers le vieux et le nouveau Saint-Laurent. Son portail s’ouvre vers l’avenir tout en étant rattaché à son passé et à ses monuments : son église, ses collèges, son musée, tous inspirés du style gothique anglais.

Diplômé de l’École des Beaux-Arts de Montréal, le sculpteur Yves Trudeau a entrepris sa carrière à la fin des années 1950. Lauréat des Concours artistiques de la province de Québec en 1959 et 1962, Yves Trudeau compte à son actif de nombreuses expositions individuelles et collectives au Canada, en France, en Italie, en Belgique, en Suisse, en Angleterre. L’artiste a participé à des biennales de sculpture à Milan, Paris, Anvers, Budapest, ainsi qu’à des symposiums de sculpture au Québec, en Tchécoslovaquie, en Yougoslavie.

En 1960, Yves Trudeau fonda l’Association des sculpteurs du Québec, il est membre de l’Ordre du Canada et de l’Académie royale des arts du Canada. Ses œuvres font partie d’importantes collections privées et publiques, dont celles du Musée des Beaux-arts du Canada, du Musée d’art contemporain de Montréal, du Musée du Québec.

portal 22 place an 2000

La place de l’an 2000. Photo : © GrandQuebec.com

À lire également :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>