Montréal: ses attraits

Parc King George

Parc King George

Parc King George

Le parc King George est situé à l’angle de la Côte St-Antoine et Murray dans la ville de Westmount, sur l’île de Montréal. Il s’agit d’un vaste espace vert de plus de 14 acres. qu’on appelle affectueusement parc Murray Hill du nom de William Murray qui avait vendu une partie de sa ferme à Westmount dans les années 1920. Son nouveau nom le parc a reçu cependant à l’occasion de la visite du roi d’Angleterre au Canada avec son épouse, la reine Elizabeth, en 1939.

À l’extrémité nord du parc, se trouve un terrain de jeu où se pratique le jeu de la crosse, de même que le rugby et le soccer. Durant l’hiver, une patinoire extérieure y est aménagée pour le grand plaisir des amateurs de patinage. On retrouve dans le parc, d’ailleurs, un parc canin, quatre courts de tennis, une pataugeoire, un panier de basketball, ainsi que le pavillon du bloc sanitaire, conçu par l’architecte Robert Findlay et son fils Frank en 1936. Cette structure de pierre est de style classique. On y trouve des vestiaires et des toilettes pour hommes et pour femmes.

Une vieille légende veut qu’il y aurait sous la surface vallonnée du parc des puits d’eau fraîche sacré pour les peuples autochtones d’autrefois et leur cimetière.

Niché sur les flancs du mont Royal, le parc King George a la chance d'abriter diverses espèces de la faune régionale et ce. De cette proximité de la nature découle la responsabilité d'en préserver le fragile équilibre. Nous devons unir nos efforts pour que la faune reste sauvage. Ainsi il y est interdit de nourrir les animaux sauvages. En effet, le règlement 257 stipule qu'il est interdit de nourrir les animaux sauvages parce que les nourrir est une gentillesse plus nuisible qu'utile.

ecureuil

Ne la nourrissez jamais ! Photo : © GrandQuebec

Bien des gens aiment nourrir les animaux sauvages parce que cela les rapproche de la nature et parce que ces gens pensent que cela les aide à survivre. Malheureusement, en nourrissant les animaux sauvages, vous diminuez leurs capacités de recherche de nourriture. Quand les jeunes animaux commencent à se fier aux humains pour se nourrir, leur survie peut être compromise si la source de nourriture disparaît.

panneau nourrir animaux

Panneau dans le parc King George, interdisant de nourrir les animaux sauvages. Photo : © GrandQuebec

Une foule de sources naturelles de nourriture se retrouve un peu partout sur le territoire du parc, leur assurant une meilleure nutrition que la nourriture destinée à la consommation humaine.

Il ne faut pas oublier qu’en nourrissant les animaux sauvages, vous les accoutumez à la présence humaine et ils risquent devenir une nuisance, voire même un danger. La nourriture laissée à l'intention des animaux sauvages accroît, en fait, le risque d'attirer des rongeurs.

parc george

Parc George. Photo : © Petrvoskiy

tennis parc king george

Terrains de tennis au parc King George. Photo : © Petrvoskiy

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>