Montréal: ses attraits

Rue Notre-Dame

Rue Notre-Dame

Rue Notre-Dame

Au début, l’extrémité est de la Ville-Marie se terminait par la colline de la Citadelle. Vers 1656, on y érige un moulin entouré d’une palissade flanquée de quatre bastions. Une rue fut ouverte pour donner l’accès à ce moulin.

Le Séminaire de Saint-Sulpice, seigneur de l’île de Montréal, fait ériger une église paroissiale, devenant trop petite la chapelle de l’Hôtel-Dieu pour la population en croissance. Afin de faciliter l’accès à l’église, les Sulpiciens aménagent la rue et en juillet 1672, François Dollier de Casson, supérieur du Séminaire, accompagné de l’arpenteur et greffier de la justice M. Bénigne Basset, donne des noms aux rues.

La rue Notre-Dame est la première rue tracée par Dollier de Casson et elle constituait du même début l’artère la plus grande de la ville.

La rue était l’un des trois grands axes qui traversent la ville d’est en ouest. Étant la principale artère de Ville-Marie, Dollier de Casson il lui donne le nom de Notre-Dame en l’honneur de la Sainte Vierge, patronne de la paroisse de Ville-Marie.

Large de 30 pieds, c’est-à-dire, quelque 10 mères, la rue Notre-Dame traversait toute la ville. Au XVIIe siècle, on retrouve sur Notre-Dame les communautés religieuses de Montréal : les Récollets, les Jésuites et les Sulpiciens.

Agrandie une première fois en 1708, l’église est transformée en 1722.

Encore trop petite pour desservir la population croissante, elle est de nouveau modifiée en 1734, après le grand incendie de Montréal, L’église accueillait les fidèles jusqu’à l’ouverture de la basilique actuelle, en 1830.

Après la chute du régime français, la nouvelle administration fait construire dans la rue Notre-Dame, au fil des ans, des prisons, des palais de justice, et de l’hôtel de ville.

rue notre dame

La rue Notre-Dame en 1830, vue par Robert A. Sproule. Source de la photo : www.vieux.montreal.qc.ca

Au début du XIXe siècle, les rues Saint-Joseph et Sainte-Marie des les faubourgs voisins sont rattachés à elle. Plus tard, la rue est élargie par la Ville grâce à une série d’expropriations et d’achats de terrains. Elle sera le lieu des processions religieuses et de manifestations de toutes sortes.

En 1822, on décide de construire une nouvelle église et les travaux débutent en 1824. On met des années à compléter les travaux de ce nouveau bâtiment dans le style néogothique. Enfin, en 1830 la nouvelle église est ouverte. Dès ce moment, l’Église Notre Dame (en 1982 elle obtient le rang de la Basilique de Montréal) devient le centre et l’édifice le plus imposant de la rue.

Au cours, des années 1800, la rue Notre-Dame devient la principale rue commerciale de la ville, mais de nos jours, il ne reste sur la rue que deux résidences de la première moitié du XIXe siècle.

rue_notre_dame_montreal

Rue Notre-Dame. Photo : © Grandquebec.com

Rue Notre-Dame

Rue Notre-Dame

Secteur de la rue près de la place Jacques-Cartier. Photo : © Grandquebec.com

Voir aussi :

1 commentaire

  1. RENÉ TREMBLAY

    2012/06/27 at 3:18

    FANTASTIC A 76 ANS JE REDECOUVRE ST HENRI

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>