Montréal: ses attraits

Premier gratte-ciel

Premier gratte-ciel

Premier gratte-ciel de Montréal

Aujourd’hui, les gratte-ciel sont devenus l'équivalent du prestige d’une agglomération urbaine. Ce sont des points de convergence de la vie économique, financière, sociale. On dirait, de véritables temples des villes, des expressions verticales de l'audace architecturale, devenue possible grâce aux nouveaux matériaux et de nouvelles techniques, développées à la fin du XIXe siècle, ainsi que grâce au savoir-faire des ingénieurs.

À Montréal, il y en a des très beaux et il y en a sans visage propre.

Cependant, il y a un gratte-ciel, le plus petit, de moins d’une dizaines d’étages qui est toutefois le symbole de toute une époque architecturale. C’est l’édifice de la Compagnie d'assurances New York Life du Canada qui a ouvert l'ère des gratte-ciels  au Canada.

Le bâtiment fut conçu en 1888 par les architectes new-yorkais Babb-Cook et Willard. Ces murs sont de grès rouge d’Écosse et présentent de nombreux motifs en relief. Au sommet, une immense horloge l’orne avec la lune et le soleil qui poursuivent les heures.

Naturellement, de nos jours, on ne peut appeler gratte-ciel un immeuble de huit étages. De plus, sa base est composée de la maçonnerie massive d'un mètre d'épaisseur et non d'une charpente métallique, caractéristique d’un vrai gratte-ciel. Mais il a été l’édifice qui a ouvert une nouvelle époque et qui porte le titre de premier gratte-ciel avec fierté.

gratte ciel de montréal

Le premier gratte-ciel de Montréal. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>