Montréal: ses attraits

Ligne verte du métro de Montréal

Ligne verte du métro de Montréal

La ligne verte du métro de Montréal

Stations de métro de la ligne verte

Station Honoré-Beaugrand : Cette station porte le nom d’Honoré-Beaugrand (1849-1906), journaliste, romancier, homme politique qui fut maire de Montréal de 1885 à 1887 et fonda le journal La Patrie en 1879. Voir aussi : Biographie d’Honoré Beaugrand.

Station Radisson : Le nom de la station rappelle Pierre-Esprit Radisson (1636-1710), explorateur et marchand de fourrures. Il et son beau-frère Médard Chouart des Groseillers jouèrent un rôle très important dans la fondation de la Compagnie de la Baie d’Hudson en 1670. Voir aussi : Biographie de Radisson.

Station Langelier : Sir François-Charles-Stanislas Langelier (1838-1915), homme politique, avocat, fut maire de Québec de 1882 à 1890, juge en chef de la province de Québec de 1906 à 1911 et lieutenant-gouverneur de la province de 1911 à 1915.

Station de métro Cadillac : Antoine Laumet (1658-1730), mieux connu comme Lamothe, sieur de Cadillac (ce nom il s’attribua lui-même), fut officier de la marine française. En 1701, il fonda une colonie française à Detroit, dont il eut le commandement pendant neuf ans et en 1710 il fut nommé gouverneur de la Louisiane. Voir aussi : Biographie de Cadillac.

Station de métro L`Assomption : La station fut nommée ainsi pour commémorer la proclamation du dogme catholique de l’Assomption, le 1er novembre 1950.

Station de métro Viau : Charles-Théodore Viau (1843-1898) fut propriétaire des terrains situés dans ce secteur, où il fonda sa célèbre biscuiterie Viau Ltée, l’une des plus connues au Canada.

Station de métro Pie-IX : La station honore Giovanni Maria Mastai Ferreti (1792-1878), pape de 1846 à 1878 sous le nom de Pie IX. C’est lui qui réunit, en 1870, le 1er Concile du Vatican pour proclamer le dogme de l’infaillibilité pontificale.

Station de métro Joliette : Barthélemy Joliette (1789-1850), homme politique, homme d’affaires. En 1823, il fonda le village de L`Industrie qui aujourd’hui porte sont nom – Joliette.

Station de métro Préfontaine : Raymond-Fournier Préfontaine (1850-1905), avocat, maire de la ville d’Hochelaga et maire de Montréal de 1898 à 1902.

Station de métro Frontenac : La station porte le nom de Louis de Buade, comte de Frontenac et de Palluau (1622-1698), filleul de Louis XIIII, officier de l’armée française et deuxième gouverneur général de la Nouvelle-France (premier mandat de 1672 à 1682 et ensuite de 1689 à sa mort). Voir aussi : Biographie de Frontenac.

Station de métro Papineau : Joseph Papineau, homme politique, notaire et arpenteur, père de Louis-Joseph Papineau, possédait un vaste terrain dans ce secteur.

Station de métro Beaudry : Pierre Beaudry (1774-1848), était le propriétaire d’un terrais sur lequel aurait été ouverte la rue Beaudry.

Station de métro Berri-UQAM : L’origine du nom de la rue Berri est obscure. Simon Després, dit Berry, propriétaire du terrain en 1659, est probablement à l’origine de son nom. L’Université du Québec à Montréal (UQAM) se trouve à proximité.

Station de métro Saint-Laurent : À l’époque de la ville fortifiée, la porte Saint-Laurent, perce dans la face nord des fortifications de Montréal, s’ouvrait sur un chemin du même nom. Le 7 mai 1792, la ville est séparée en deux quartiers, est et ouest, qui seront délimités par le boulevard Saint-Laurent. Cette division est à l’origine de la numérotation civique actuelle à Montréal.

Station de métro Place-des-Arts : Curieusement, le nom de la Place des Arts est utilisé depuis 1959, bien que la salle de spectacle n’ait été inauguré qu’en 1963.

Station de métro McGill : Ce nom commémore le souvenir de James McGill (1744-1813), immigrant écossais qui légua sa propriété Burnside et une somme considérable à la fondation Royal Institute for the Advancement of Learning pour la création d’un collège anglophone qui deviendra l’Université McGill. Voir aussi : Biographie de James McGill.

Station de métro Peel : Le Britannique sir Robert Peel (1788-1850), fut homme politique, ministre du gouvernement du Royaume Uni. C’est lui qui fonda une police à Londres (c’est d’ailleurs de son prénom que les bobbies tirent leur surnom). Il contribua à faire passer le pays à l’ère industrielle.

Station de métro Guy-Concordia : Étienen Guy (1774-1820), arpenteur et homme politique, céda en 1915, à la Ville de Montréal le terrain nécessaire à l’ouverture d’une rue à son nom. En 1987, la station prit le nom de Guy-Concordia à cause de l’Université Concordia, située à proximité.

Station de métro Atwater : La station rappelle le nom de la rue Atwater qui se trouve aux abords de cette station et d’Edwin Atwater (1808-1874) qui occupa plusieurs postes à Montréal, dont celui de conseiller et d’échevin du quartier Saint-Antoine. Il participa également à la fondation de la Banque d’Épargne de la Cité et du District de Montréal, ainsi qu’à celle de la Compagnie du télégraphe. Aux débuts du métro de Montréal, la station Atwater servait de terminus au tronçon original de la ligne vert. Cette station est centrée autour d’une vaste mezzanine qui donne accès aux mails commerciaux desservis par la station et à l’édicule du boulevard de Maisonneuve. Les zones de contrôle de part et d’autre de la mezzanine de la station Atwater donnent sur les quais, ce qui donne un effet plus spacieux. Les murs sont revêtus en brique beige de tons variés.

Station de métro Lionel-Groulx : La station mémorise le souvenir de Lionel Groulx (1878-1967), prêtre et écrivain, ardent défenseur du nationalisme canadien-français, auteur de nombreux ouvrages historiques, directeur de la Revue d’histoire de l’Amérique française de 1947 à 1967. L`oeuvre de Lionel-Groulx marqua profondément la vie intellectuelle de son époque. Voir aussi : Biographie de Lionel Groulx. La mezzanine de la station est ornée de deux murales en acier inoxydable par l’architecte de la station, Yves Roy. On y trouvera une sculpture de Joseph Rifesser. Faite du tronc massif d’un noyer et nommée L’Arbre de vie, cette oeuvre représente la famille humaine surgissant de racines communes. Elle a été présentée à la ville de Montréal par l’ONU lors d’Expo 67.Station Lionel-Groulx

Station de métro Charlevoix : Cette station reçut son nom en souvenir de Pierre-François-Xavier de Charlevoix (1682-1761), père jésuite, historien, biographe qui vint en Nouvelle-France en 1720 et qui participa à l’exploration du Mississippi. Voir aussi : Biographie de P.-F.-X. de Charlevoix.

Station de métro LaSalle : Le nom nous rappelle la mémoire de Robert Cavelier de La Salle, explorateur, voyageur, fondateur de Louisiane et du village de Lachine dont il fut seigneur de la côte Saint-Sulpice. Voir aussi : Biographie de Robert Cavelier de La Salle.

Station de métro De-l’Église : La station tient son nom de la rue de l’Église, l’une des premières rues du secteur, connue anciennement sous le nom de chemin de la Côte-Saint-Paul (le chemin changea son nom à la suite de la construction de l’église Saint-Paul).

Station de métro Verdun : Ce secteur fut octroyé en 1670 à Zacharie Dupuis, originaire de Verdun en France qui nomma sa concession Fief de Verdun.

Station Jolicoeur : Joseph-Moïse Jolicoeur fut ordonné prêtre en 1890. Il fonda la paroisse de Notre-Dame-du-Perpetuel-Secours en 1906.

Station Monk :
Cette station honore le nom de James Monk (1745-1826), procureur général de la province de Québec en 1776, juge en chef du district judiciaire de Montréal et administrateur du Bas-Canada en 1819. D’ailleurs, plusieurs membres de la famille Monk participèrent activement à la vie politique du Québec.

Station de métro Angrignon : Cette station porte le nom de Jean-Baptiste-Arthur Angrignon (1875-1948), homme d’affaires prospère, échevin du quartier Saint-Paul de 1921 à 1934. Il contribua grandement à l’essor du quartier et c’est en son honneur qu’on donna son nom au grand parc aménagé dans le secteur. Voir aussi : Biographie de J.-B.-A. Angrignon.

metro verdun

Station Verdun. Bas-reliefs d’Antoine D. Lamarche. Photo : © GrandQuebec.com

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>