Montréal: ses attraits

Maison de Mère d’Youville

Maison de Mère d’Youville

Maison de Mère d’Youville

Un voyage dans l’histoire

Habitée par Marguerite d’Youville de 1747 à 1771, cette maison, construite par les Frères Charron en 1693, a été complétement restaurée en 1980. Elle abrite le siège social de la congrégation et de la Région de l’Est des Sœurs de la Charité de Montréal « Sœurs Grises » et sert comme résidence. Depuis 2004, l’exposition permanente « Marcher dans ces pas » raconte l’histoire vécue en ces murs.

Lors de la visite guidée du site, on apprend beaucoup sur l'histoire et la vie quotidienne des Soeurs Grises et des Frères Charon, Frères hospitaliers de la Croix et de Saint-Joseph, propriétaires de ce site à l'origine. Ce sont eux qui y ont inauguré en 1697 une maison de charité, devenue l'Hôpital général de Montréal et géré par les Sœurs de la Charité depuis 1747.

Gérer un hôpital, c'est un rôle taillé sur mesure pour ces religieuses ayant consacré leur vie à Dieu et au service des pauvres, car à cette époque, l'hôpital est un refuge pour les nécessiteux, vieillards, prostituées, handicapés ou orphelins, pas uniquement pour les malades.

Aujourd’hui, les bâtiments regroupent la moitié de l'ancien hôpital général incendié, puis reconstruit au XVIIIe siècle. On y retrouve aussi les vestiges de l'église, datant du XIXe siècle, les murs de pierre de l'ancienne sacristie, et une partie des immeubles à vocation commerciale construits par les Soeurs, afin de financer leurs oeuvres caritatives.

L’exposition « Marcher dans ses pas » occupe plusieurs espaces du vieil hôpital général ouvert en 1693. La « Salle de pierres », saisissante de vérité, abrite du mobilier et des œuvres d’art de l’époque des Frères Charon. C’est dans cette pièce que Marguerite d’Youville servait la soupe aux pauvres de la ville. À l’étage, l’exposition présente la vie de Marguerite d’Youville et il est possible de se recueillir dans la chambre où elle est morte en 1771. Sur le mur, on peut voir le magnifique tableau représentant le Père Éternel, commandé en France vers 1741.

Fidèle à sa vocation première, ce complexe abrite depuis 1982 la Maison Jean Lapointe, dont l'objectif est la réadaptation des alcooliques (adresse civique de la Maison Jean Lapointe : 111, rue Normand H2Y 2K6).

L’adresse de la Maison de Mère d’Youville :

138, rue Saint-Pierre
Montréal

maison mère marguerite youville

Maison de Mère d’Youville. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>