Montréal: ses attraits

Maison McTavish

Maison McTavish

 Maison McTavish 

La construction de cette grande maison débute vers 1785 par Richard Dobie, mais c’est en 1786 qu’elle est achevée et que l’Écossais Simon McTavish, « le grand marquis » du commerce des fourrures et l’un des premiers Écossais à s’établir au Québec, est devenu le premier locataire de l’immeuble. La résidence est construite dans le style Anglais.

McTavish y installe le siège de sa Compagnie du Nord-Ouest qui deviendra célèbre grâce aux dernières décennies du commerce des fourrures.

Les murs de la demeure sont revêtus de pierre champêtre  aux diverses forme et disposée irrégulierement, ce qui apporte un élément architectural assez intéressant. La porte cochère, un élément obligatoire des constructions d’antan, conduit à une cour intérieure, mais ce n’était au début qu’un passage, muni d’une grille, qui séparait la maison d’une voûte. D’ailleurs, le comble de la maison était en mansarde et l’entrée principale était située au centre de la façade. Aujourd’hui, une fenêtre cintrée la remplace.

À l’intérieur de la maison se trouvaient : au premier étage – une cuisine, une chambre des domestiques et un garde-manger ; au rez-de-chaussée : quatre chambres avec six armoires et deux foyers de marbre formaient le rez-de-chaussée ; au deuxième étage : cinq chambres étaient aménagées .

McTavish parte en Grande Bretagne en 1794, mais il achète la maison en 1795, par l’intermédiaire de son associé Joseph Frobisher. De retour, en 1799, il engage le maçon François Barsalou qui fait modifier le passage en porte cochère.

Maison McTavish

Au fil des années, la propriété a changé des mains à plusieurs reprises, jusqu’en 1907 alors qu’elle a été acquise par la National Drug and Chemical Company. En 1976, la chaîne des Restaurants Unis d’Amérique la rachète.

La partie sud de l’immeuble (l’ancienne voûte) abrite des logements jusqu’aux nos jours.

Malheureusement, la bâtisse est très mal rénovée, car les étages supérieurs sont affublés de baies vitrées recouvertes d’une structure métallique. Une solution qui parait incroyable de nos jours.

La Maison Mctavish se trouve au numéro 411, rue Saint-Jean-Baptiste.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>