Montréal: ses attraits

Maison Hyacinthe-Jamme

Maison Hyacinthe-Jamme

Maison Hyacinthe-Jamme-dit-Carrière

La maison Hyacinthe-Jamme-dit-Carrière, communément appelée Maison canadienne-française, fut construite à Pointe-Claire vers 1780 et classée bien culturel le 12 août 1964. Cette maison est l’un des rares immeubles du XVIIIe siècle sur la pointe ouest de l’île de Montréal.

La maison s’élève sur un terrain, appelé jadis la terre de la Côte Saint-Jean, concédé en 1722 à M. Mathieu Pilon, fils d’Antoine Pilon. Après une demi-douzaine de propriétaires, la terre passe à M. Hyacinthe Jamme dit Carrière en 1769. Il fait ériger ce bâtiment qui est cité dans les registres de la communauté comme «une maison de pierre de trente pieds carrés couverte de bardeaux et possédant un four».

Les murs du bâtiment ont été érigés en pierre des champs avec un toit en tôle à baguettes (remplacé plus tard par du cuivre). Des lucarnes à pignon sont visibles sur la façade et deux cheminées sont disposées dans l’axe central des murs-pignons. Bref, c’est un exemple du style Picard, adapté aux particularités du milieu.

La maison fut reçue en héritage par la veuve Élisabeth Homay et son fils Jacques après le décès de Hyacinthe Jamme.

En 1828, des travaux majeurs furent exécutés par le menuisier François Duchesneau qui rehaussa la maçonnerie, réalisa une nouvelle couverture de bardeau et une galerie, ainsi que d’autres modifications. Toutefois, la structure générale est conservée, elle est très peu courante et représente la transition de l’architecture coloniale française vers l’architecture québécoise de l’époque.

Cette propriété a été acquise par la municipalité de Pointe-Claire en 1961.

Entre 1968 et 1969, la maison a été restaurée par l’architecte Victor Depocas qui a fait ajouter une annexe en retrait, remplaçant une cuisine d’été en planches qui se trouvait dans l’alignement de la façade. À l’intérieur, on a conservé le foyer et un four à pain. Plus tard, en 1988, on a effectué d’autres travaux de réfection et la couverture en bardeaux de cèdre de la toiture a été remplacé par une couverture en cuivre.

Maison Hyacinthe-Jamme

Cette maison est englobée dans un quartier résidentiel caractéristique de la banlieue québécoise et canadienne du milieu du XXe siècle. À cet endroit, l’avenue Concord Crescent forme une boucle qui rejoint l’avenue Maywood.

Adresse de la Maison Hyacinthe Jamme :

152, Concord Crescent
Pointe-Claire

Source de la photo : www.ville.pointe-claire.qc.ca
Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>