Montréal: ses attraits

Jeanne au bûcher

Jeanne au bûcher

Jeanne au bûcher

Cette statue fait partie de la collection d’œuvres d’art de l’Université de Montréal et est installée devant le pavillon Claire-McNicoll de l’UdeM (ce pavillon, construit d’après les plans de l’architecte Robillard Jetté Baudoin, a été inauguré en 1965).

Cette œuvre témoigne de l’amitié franco-canadienne et du caractère religieux de l’Université de Montréal dans les années 1930. Jeanne d’Arc est représentée en prière dans ses derniers moments, les pieds sur le bûcher, les flammes léchant ses vêtements. La couleur de la pierre s’harmonise avec la brique chamois employée par Ernest Cormier pour le revêtement du pavillon Roger-Gaudry.

La sculpture Jeanne au bûcher est l’une des cinq répliques de la statue originale de 1928 offerte par l’artiste Maxime Real des Sarte à la ville de Rouen en France. En 1950, l’artiste en a fait cadeau à Mgr Maurault, recteur de l’Université de Montréal de 1934 à 1955.

L’artiste Maxime Real des Sarte est l’auteur de nombreux monuments à caractère historique et religieux sur le territoire français. Catholique fervent, il voue un culte particulier à Jeanne d’Arc qui représente pour lui le patriotisme et la foi catholique.

Fondateur des Camelots du roi, le sculpteur est très proche de l’Action française, un mouvement nationaliste et monarchique. Ses activités politiques l’ont mené en prison à quelques reprises.

Formé à l’École des beaux-arts de Paris, amputé de l’avant-bras en 1916, l’artiste n’en continue pas moins son travail de sculpteur. Modelant la maquette lui-même, il confie à d’autres le travail au ciseau.

jeanne d'arc au bûcher

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>