Montréal: ses attraits

Hôtel de Ville de Montréal

Hôtel de Ville de Montréal

Hôtel de Ville de Montréal

L`Hôtel de Ville de Montréal est situé en face de la Place Jacques-Cartier, tout près du Vieux port de Montréal. En plus d’être un édifice où siègent les élus municipaux, c’est un bâtiment  historique qui témoigne de l’histoire de la ville. On y trouve les archives de la Ville de Montréal, ainsi qu’un bureau d'Accès Montréal.

L’édifice est ouvert au public, les touristes et les Montréalais peuvent le visiter.

L’hôtel de ville a été érigé entre les années 1872 et 1878 selon les plans dressés par l’architecte  Henri-Maurice Perrault, qui a aussi conçu le vieux Palais de justice qui se trouve au 155 Notre-Dame Est.

Cet édifice imposant est construit dans le style Second Empire. À l’origine, l’intérieur était orné de nombreuses fresques, mais l’incendie de 1922 les a toutes détruites, n’épargnant que les façades du bâtiment et les archives conservées au sous-sol.

Après l’incendie, l’hôtel de ville a été reconstruit par l’architecte Louis Parant qui a utilisé comme source d’inspiration la mairie de la ville de Tours, en France. Plus tard on a confié le projet à l'architecte L. J. D. Lafrenière. Les travaux sont supervisés par une commission consultative d'architectes dirigée par Jean-Omer Marchand. C'est ce dernier qui propose le remplacement du sommet du pavillon central par un campanile plus élancé. L'architecte Siméon Brais a été responsable des travaux qui se terminent en 1934, mais l'hôtel de ville rénové a ouvert ses portes en 1926.

M. Charles Duquette, le maire de Montréal de l’époque ayant demandé aux constructeurs de créer un nouvel hôtel de ville encore plus luxueux que le premier, la requête du maire a été respectée : trois types de marbre ont servi à construire le vestibule et le hall de l’édifice illuminé par des torchères de bronze. Le sol, lui aussi en marbre, présente des teintes variées rappelant les motifs des tapis persans. On a également ajouté un quatrième étage et modifié substantiellement la façade avec l’ajout d’un clocheton.

La salle du conseil est munie d’un mobilier en bois de teck et d’essence de noyer. Les fauteuils sont recouverts d’un cuir vert et les fenêtres sont ornées de vitraux. Dans le vaste hall du rez-de-chaussée se tiennent régulièrement des expositions.

Le matériau dominant de l’édifice est la pierre et le type de toit principal est le toit brisé. Une large partie de la façade arrière, particulièrement l'avant-corps central est faite de calcaire gris de Saint-Marc-des-Carrières (région de Portneuf, mais on dit que des carrières de la région de Montréal auraient aussi été mises à contribution, peut-être pour des éléments non visibles). L'adjonction qui donne sur l'esplanade du Champ-de-Mars est de pierre grise de Montréal (calcaire), de la carrière Martineau à Pont-Viau (île Jésus, au nord de Montréal, groupe géologique de Chazy).

Rappelons que c’est du haut du balcon de l’hôtel de ville que le Président français, Charles de Gaulle a prononcé sa célèbre phrase Vive le Québec libre !

Rappelons également qu'à partir de 1840, l’administration municipale de Montréal occupa successivement un édifice (aujourd'hui disparu) de la rue Notre-Dame, entre les rues Saint-François-Xavier et Saint-Jean (1840-1844), puis un immeuble en pierre du côté sud de la rue Notre-Dame, à l’est de la rue Bonsecours (1844 à 1852), puis le Marché Bonsecours (1852 à 1878).

hotel de ville

Hôtel de Ville de Montréal. Photo : © GrandQuebec

façade latérale

Façade latérale de l'Hôtel de Ville. Photo : © GrandQuebec

Autres articles sur l'hôtel de ville de Montréal :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>