Montréal: ses attraits

Grand Prix du Canada

Grand Prix du Canada

Le Grand Prix

Le Grand Prix est un événement sportif unique en son genre au Canada.

Cette course de Formule 1 se tient au Canada depuis 1967, mais c’est en 1978 que la compétition a lieu à Montréal pour la première fois. Cette année-là, le Québécois Gilles Villeneuve gagne la course.

Gilles Villeneuve meurt en 1982 lors d’un tour de qualification au Grand Prix de Belgique et depuis, le circuit de Montréal porte son nom.

Rappelons qu’en 1967, c’est l’Australien Jack Brabham qui a remporté le tout premier Grand Prix du Canada. À l’époque, la course se déroulait en Ontario.

En 1968, le Prix se tient pour la première fois au Québec, où le Néo-Zélandais Denis Hulme au volant d’une McLaren Ford remporte la première place sur la piste du Mont-Tremblant. Puis l’année suivante, la course se tient en Ontario, pour revenir au Mont-Tremblant en 1970.

De 1971 à 1977, le Grand Prix du Canada se déroule sur la piste de Mosport, mais elle est abandonnée en raison de son exiguïté et des dangers qu’elle représente.

Alors, la Ville de Montréal décide la construction d’une nouvelle piste sur l’île de Notre-Dame selon les plans de Roger Peart, un Montréalais d’origine britannique. La piste est inaugurée en octobre 1978 et depuis lors, le Grand Prix a lieu à Montréal.

La première course se déroule le 8 octobre 1978 avec plus d’une vingtaine des meilleurs pilotes du monde en présence de quelque soixante-dix mille spectateurs.

Comme on l’a dit plus haut, c’est Gilles Villeneuve qui est le premier champion de la nouvelle piste. Il s’agit de la première victoire de Ferrari au Grand Prix du Canada depuis 1970. On raconte que ce jour-là, la température était descendue à 0°C et Gilles Villeneuve a su profiter de ces basses températures qui n’étaient pas pour surprendre le coureur Québécois.

Depuis, presque tous les plus grands champions de Formule 1 se sont affrontés sur cette piste.

Mentionnons le français Alain Prost, qui a gagné le Grand Prix 51 fois, dont le trophée de Montréal en 1993 ou l’Allemand Michael Schumacher qui a été champion en 1994, 1997, 1999, 2000 et 2003.

grand prix montréal

La piste de l'île Notre-Dame a été modifiée à plusieurs reprises au fil des ans pour la rendre plus sécuritaire et plus compétitive. Aujourd’hui, elle comprend un tracé d’accélération et de freinage, ainsi que des portions rectilignes brèves permettant les dépassements, alternant avec des virages étroits. Au total, la course comporte 66 tours de piste sur un circuit de 4 427 mètres.
 
Signalons aussi qu’en 1982, le pilote italien Ricardo Paletti a perdu la vie sur le circuit Montréalais.

En 2001, le Grand Prix du Canada a dépassé le seuil des 300 mille spectateurs, chiffre confirmé l’année suivante avec plus de 325 mille fans qui ont assisté à la compétition.

Le site officiel du Grand Prix du Canada : www.grandprix.ca

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>