Montréal: ses attraits

Give Peace a Chance

Give Peace a Chance

Give Peace a Chance

Sise à l’entrée du parc du Mont-Royal depuis l’avenue des Pins (à proximité de l’entrée Peel), l’installation de l’artiste Linda Covit et de l’architecte paysagiste Marie-Claude Séguin, du Groupe Cardinal Hardy, est partie intégrante des nombreuses possibilités de promenade qu’offre cet immense parc.

C’est un appel à la méditation, à la contemplation et à la réflexion. L’œuvre fusionne l’aménagement paysager et l’art public dans une configuration qui reste fidèle à la philosophie de l’endroit et les pierres entrecoupées de végétaux font écho à ce lieu qui sert de passage entre le milieu urbain du centre-ville et l’environnement naturel de la montagne qui a donné le nom à la métropole. En traversant l’œuvre, le promeneur s’expose à la déambulation. Sans poursuivre un objectif précis, il peut trouver dans cet espace devenu intime un sens à ce message humaniste.

Composée de plantes et de 180 dalles en calcaire sur lesquelles est gravée la phrase Give Peace a Chance en 40 langues, l’œuvre rappelle l’universalité du message autant que la diversité culturelle de Montréal.

C’est en 2009 que la Ville de Montréal s’est donné un lieu consacré à la commémoration de la chanson Give Peace a Chance de John Lennon. Cette installation rappelle que Lennon a écrit et enregistrée la chanson à Montréal avec Yoko Ono au cours de leur Bed-in en 1969.

L’entrée Peel est le principal accès au parc du Mont-Royal depuis le centre-ville. Cette entrée se distingue par une composition de marches et de pavés de granit recyclés et de murets de calcaire. Cet escalier et ses abords ont été aménagés pour mettre en scène la perspective offerte, dans l’axe de la rue Peel, vers le centre-ville de Montréal et le Saint-Laurent. L’œuvre « Give Peace a Chance » s’insère subtilement dans ce milieu et permet la mise en valeur de la paroi rocheuse la plus spectaculaire du secteur et l’une des plus remarquables de la montagne.

La chanson Give Peace a Chance composée par John Lennon, enregistrée à Montréal le 1er juin 1969 et sortie en juillet, est la première chanson de la carrière solo de John Lennon. La chanson a été enregistrée par le Montréalais André Perry dans une suite de l’hôtel Queen Elizabeth, dans le cadre du second Bed-in du fondateur des Beatles et de son épouse Yoko Ono. Dans la chanson, Lennon invite à donner une chance à la paix, dans le contexte entre autres de la Guerre du Viêt Nam.

La chanson Give Peace a Chance est devenue l’hymne pacifiste d’une génération. Elle deviendra numéro 2 en Angleterre et numéro 14 au Billboard magazine aux États-Unis. Aux Pays-Bas, elle atteindra la première place aux Pays-Bas.

Depuis 1975, Linda Covit crée de nombreuses interventions artistiques qui ont été présentées à Montréal, au Québec et à l’étranger. Ses œuvres abordent les questions de la nature, de l’environnement et de la paix. Pour sa part, l’architecte paysagiste Marie-Claude Séguin s’intéresse à l’intégration des espaces publics en milieu naturel et plus particulièrement à la mise en valeur des caractéristiques paysagères dans un contexte naturel partiellement urbanisé.

give world a chance

L'installation Give Peace a Chance. Photo : © GrandQuebec.com

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>