Montréal: ses attraits

Festival du Jamais Lu

Festival du Jamais Lu

Festival du Jamais Lu

Le Festival du Jamais Lu est un évènement original qui se déroule chaque année au mois de mai, à Montréal. Il propose une tribune pour la lecture publique de textes inédits d’auteurs de théâtre, mettant ainsi en lumière les nouvelles œuvres de la dramaturgie contemporaine.

C’est grâce au Festival du Jamais Lu que de jeunes auteurs peuvent avoir un accès direct au public. Leurs textes inédits sont portés par les voix de comédiens professionnels dans la salle cabaret du O Patro Výš, où un auditoire attentif peut les écouter, une bière à la main.

Le Festival du Jamais Lu est né en 2002, quand deux artistes et un administrateur décident de présenter des textes de jeunes dramaturges. Les auteurs réagissent avec un enthousiasme bien compréhensible, et la première édition du Festival du Jamais Lu, qui devait durer un week-end, s’est prolongée sur dix jours.

Une douzaine d’auteurs étaient réunis. Parmi ces dramaturges alors peu connus voire inconnus, on trouvait Évelyne de la Chenelière, Francis Monty, Stéphane Hogue, François Létourneau, Fanny Britt, Philippe Ducros et quelques autres.

La troisième édition du festival s’est dotée d’un conseil d’administration et d’une structure indépendante représentée par le théâtre les Porteuses d’Aromates. Pour cette édition, le Festival déménage dans le cabaret O Patro Výš qui peut accueillir une centaine de spectateurs. Le Festival du Jamais Lu devient international pour sa cinquième édition.

Aujourd’hui, au cours des dix jours de ce rendez-vous, on peut faire connaissance avec des tendances originales du théâtre moderne.

Voicié à titre d’exemple, le calendrier de la 7e édition du Festival Jamais Lu:

  • le 2 mai à 20 heures: Philippe Ducros, L’Assassinat d’Andrew Jackson. Mise en lecture: Philippe Ducros, musique: Ludovic Bonnier.
  • le 3 mai à 20 heures: Annie Ranger, L’effet du temps sur Matevina. Mise en lecture: Luce Pelletier.
  • le 4 mai (heure à préciser): Félix Beaulieu-Duchesneau et Sandrine Cloutier, Le Nid. Mise en lecture: Jacques Laroche.
  • le 4 mai à 20 heures: Olivier Coyette, La conférence au sujet du problème. Mise en lecture: Marie-Josée Bastien.
  • le 5 mai à 14 heures: Kokouvi Galley (Togo), en collaboration avec Écritures Vagabondes, Ni vu, ni connu. Mise en lecture: Maude Desrosiers.
  • le 5 mai à 20 heures: Simon Boudreault, Soupers. Mise en lecture: Martine Beaulne.
  • le 6 mai à 14 heures: Mathilde Dumont, Survie en forêt. Mise en lecture: Alexia Bürger.
  • le 6 mai à 20 heures: Emmanuel Reichenbach, Pour en finir une bonne fois pour toutes avec Woody Allen. Mise en lecture: Claude Poissant.
  • le 7 mai à 17 heures: Julianne Racine, Le mythe de Sidis (texte lauréat de l’Égrégore concours collégial organisé par le RIASQ). Mise en lecture: Philippe Lambert.
  • le 7 mai à 20 heures: Carole Ammoun (Liban), en collaboration avec Écritures Vagabondes, Tu finiras vieille fille. Mise en lecture: Martin Desgagné.
  • le 7 mai à 20 heures: Isabelle Leblanc, Reconstitution. Mise en lecture: Isabelle Leblanc.
  • le 8 mai à 20 heures: Claude Guilmain, No man’s land. Mise en lecture: Frédéric Blanchette.
  • le 8 mai à 20 heures: Catherine Léger, Princesses. Mise en lecture: Diane Pavlovic.
  • le 9 mai à 19 heures: discussion ouverte «Le territoire influence-t-il l’écriture ?», avec Carole Ammoun (Liban), Lætitia Ajanohun (Belgique et Bénin), Kokouvi Galley (Togo) et Évelyne de la Chenelière (Québec). Animée par Marcelle Dubois.
  • le 9 mai à 20 heures: Projet spécial Correspondances. Textes: Carole Ammoun (Liban), Olivier Coyette (Belgique) et Évelyne de la Chenelière (Québec). Script-édition et mise en lecture: Marcelle Dubois.
  • le 10 mai à 20 heures: Pier-Luc Lasalle, La vie des tamagotchis. Mise en lecture: Vincent-Guillaume Otis.
  • le 11 mai à 20 heures: La plus vieille tradition du festival – Cabaret de clôture: Les urgences du Jamais Lu. Animateurs: Émilie Bibeau et Olivier Morin.

Pour joindre le Festival du Jamais Lu :

Téléphone : 514 844 1811

Site web du Festival du Jamais Lu : www.jamaislu.com

st sulpice

Rue Saint-Sulpice

Photo : GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>