Montréal: ses attraits

Théâtre Empress

Théâtre Empress

Théâtre Empress

Ouvert en 1928, le théâtre Empress s’inscrit dans la vague de palaces de quartier à l’époque d’une expansion rapide du cinéma sur tout le territoire de Montréal, souvent en combinaison avec des activités de vaudeville. Ce théâtre est le seul théâtre au Canada de style néo-égyptien et l’un des meilleurs exemples du genre en Amérique du Nord.

Le décor intérieur du théâtre Empress a été conçu par le décorateur Emmanuel Briffa (1875-1955) qui a décoré plusieurs salles de Montréal et qui a réalisé ce théâtre dans l’esprit exotique des salles dites atmosphériques, très populaires dans les années 1920.

Emmanuel Briffa y a disposé de nombreuses images évoquant la tombe du roi Toutankhamon découverte par des archéologues britanniques en 1922. Une série de sculptures y ont été installées, l’œuvre du sculpteur Pierre-Édouard Galea.

Constitué d’une seule pièce, la salle contenait 1350 places pour les membres de l’auditoire.

Le jour de l’ouverture, le 19 mai 1928, l’Empress Théâtre a présenté le film muet Wild Geese. L’orchestre était dirigé par J.J. Goulet. Le programme de la soirée était animé par l’échevin J.E. Lyall, avec Jerry Lear and Girls pour le chant et la danse, Libby and Gardiner, cyclistes, et Frank Hamilton and Company dans plusieurs scènes de vaudeville.

Des soirées de divertissement, qui comprenaient des scènes en direct et des films muets avec de la musique, ont continué jusqu’aux années 1930. Ensuite, la gestion de l’Empress a continué à offrir des films parlants sur grand écran jusqu’en 1939, année où l’Empress a fermé en raison des effets de la grande dépression.

Le théâtre a été rouvert en 1962 comme un supper club appelé Les Royal Follies. Pour s’adapter à l’ambiance bruyante du club, une altération majeure de la conception originale de l’intérieur a abouti à la destruction d’une grande partie du design original intérieur par Emanuel Briffa. Le salon resplendissant sur la mezzanine a été remplacé par un décor club plus contemporain. D’ailleurs, un nouveau mural a été peint sur le mur arrière. Le balcon a été séparé des sièges du bas avec un nouveau plancher de béton qui a rejoint le bord avant du balcon au début de l’avant-scène. Les dômes dans le plafond, peints à l’origine pour évoquer le ciel de la nuit au-dessus de l’Égypte au moment de la naissance de Toutankhamon, ont été perforés pour accueillir les conduits massifs de ventilation. Les dômes restants ont été couverts par un plafond suspendu.

En 1968, l’Empress, transformé une fois de plus, est devenu un cinéma connu sous le nom de Cinéma V. Le design intérieur du Cinéma V reflète les goûts des années soixante. Le tissu rouge et bleu dont les gens se souviennent à l’intérieur du Cinéma V dissimulait une ou deux fresques de thème égyptien qui restaient sur les murs du théâtre.

À l’étage principal au Cinéma V, la Red Room montrait des films traditionnels tandis que, en haut, la Blue Room présentait des films érotiques.

Dans les 1970, les rénovations ont entraîné la disparition de la plupart des peintures intérieures à l’exception de la voûte étoilée. Toutefois, l’Empress théâtre demeure avec sa façade néo-égyptienne un élément important du patrimoine montréalais pour son architecture comme pour sa présence dans la mémoire collective comme cinéma de répertoire Cinéma V.

Avec l’avènement des machines de jeux vidéo à domicile, le Cinéma V a commencé à éprouver des difficultés financières et Famous Players a acheté le Théâtre Empress en 1990. En 1992, un incendie a détruit une grande partie de l’intérieur du théâtre.

Le bâtiment a été acquis par la Ville de Montréal après la fermeture du cinéma dans les années 1990, mais le bâtiment reste sans vocation depuis des années. Se conserve sa façade de pierre avec ses magnifiques bas-reliefs et les détails hiéroglyphiques, basée sur le grand temple d’Isis à Philae et le grand temple d’Horus à Edfou, les deux près l’un de l’autre sur le Haut-Nil.

À l’intérieur, le Théâtre Empress possède toujours l’arrière-scène la plus élevée à Montréal. Son avenir est pour l’instant incertain.

Adresse du Théâtre Empresse : 5560, rue Sherbrooke Ouest

empress theatre

Théâtre Empress. Photo : © GrandQuebec.com

En savoir plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>