Montréal: ses attraits

Église Notre-Dame-de-Grâce

Église Notre-Dame-de-Grâce

Église Notre-Dame-de-Grâce

Construite in 1853, l'imposante église Notre-Dame-de-Grâce est située dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce.
 
Au début du XIXe siècle, les paroissiens établis sur la Côte-Saint-Luc, sur la côte des Neiges, sur la côte Saint-Antoine et sur le coteau Saint-Pierre (quartier correspondant à l’actuel Notre-Dame-de-Grâce, plus une partie du quartier Saint-Henri) souffraient de l'éloignement de ses résidences des églises de Montréal. Ainsi, les autorités religieuses donnent l'autorisation de la construction d'une vaste église qui reçoit le nom de Notre-Dame-de-toutes-Grâces (nom qui fut abrégé en 1867).

C’est sur des plans de John Ostell que l’église fut construite. Cet architecte originaire de Londres a aussi fait les plans, entre autres, des tours de la Basilique Notre-Dame de Montréal et de la toiture du Grand Séminaire de Montréal. Il choisit le style jésuite du XVIIIe siècle pour l'église, ce qui est plutôt étonnant, car on sait que John Ostell était plutôt friand du style gothique. La façade comporte deux étages avec des piliers d’ordre toscan au premier et des piliers d’ordre ionique au deuxième.

Au-dessus des deux portes latérales sont disposés des vitraux de Guido Nincheri, grand maître verrier de Montréal, formé à l'école de Florence et de l'artiste français G.-E. Pellus. Les dix-sept vitraux représentent 15 mystères du rosaire et deux anges. Guido Nincheri a exécuté trois des 15 vitraux du rosaire et les deux anges, tandis que le Me Pellus a réalisé le reste.

Le campanile de l'église fut construit en 1927. Il contient un carillon de cinq cloches, ainsi qu'une chapelle dédiée à Saint-Victor, une bibliothèque, un baptistère et quelques salles. Au-dessus de la porte centrale se trouve une niche abritant une statue de la Vierge que l’on doit à Émile Brunet et qui fut installée à l’occasion du centenaire de la paroisse en 1953.

L'église fut érigée sur un terrain de 30 arpents, acheté par les Sulpiciens à Eustache Prud’homme pour la construction de l’église en 1849. Le terrain coûta 1 500 louis ou 6 mille dollars canadiens, une somme importante à l'époque. L'église mesure 53,3 mètres de long tandis que la nef a une largeur de 19,5 mètres.

L’église Notre-Dame-de-toutes-Grâces fut bénie le 18 septembre 1853 par Mgr Pierre Rapper, évêque sulpicien de Cleveland.

Plusieurs paroissiens étaient inhumés dans le sous-sol. Ainsi, le premier maire de Montréal, M. Jacques Viger y repose.

Au cours des années, l'église Notre-Dame-de-Grâce, qui couvrait un vaste territoire, a dû desservir une population en pleine expansion. Pas moins de 9 paroisses furent érigées suite à des démembrements de la paroisse soit: Saint-Henri, Notre-Dame-des-Neiges, Saint-Léon, Saint-Pierre-aux-Liens, Sainte-Clotilde, Saint-Augustin, Saint-Antonin, Saint-Raymond et Sainte-Catherine-de-Sienne.

L'orgue Casavant, opus 630/2544, fabriqué en 1915 y est installé.

Adresse de l'église Notre-Dame-de-Graçe :

5333, avenue Notre-Dame-de-Grâce
H4A 1L2

Téléphone de l'église : 514 369-1535

eglise notre dame de grâce

Église Notre-Dame-de-Grâce en été. Photo : © GrandQuebec

eglise notre dame de grace

Église Notre-Dame-de-Grâce en hiver. Photo : © GrandQuebec

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>