Montréal: ses attraits

Édifice de Commerce

Édifice de Commerce

L’édifice de commerce

Magasins-entrepôts William-Stephen

Cette bâtisse de pierre à toit plat est érigée par l’architecte James H. Springle. Le bâtiment de 4 étages possède une structure élancée de pierre calcaire taillée avec de larges surfaces vitrées. Le long du toit, une corniche à supports de bois est placée. Ce genre de bâtiments logeant de petites manufactures est très typique de cette période dite industrielle.

L’ensemble est constitué de deux magasins – entrepôts contigus. Le premier fut construit en 1853 à la requête du marchand William Stephen et le seconde en 1856.

mcgill 478

Dès 1854, les premiers occupants de l’édifice était Henry Morgan & Company, commerçants de dry goods, de vêtements et d’articles de mode. La compagnie connaît la période d’essor et fait ériger en 1856, un magasin – entrepôt adjacent à l’arrière. Plus tard, en 1866, la compagnie déménage dans un édifice beaucoup plus spacieux au coin de la rue Saint-Jacques et du square Victoria.

Vers la fin du XIXe siècle, dans l’immeuble logent des marchands de tapis et de rideaux, plus tard on grand nombre d’occupants s’y succèdent. Remarquons Le Grand Café qui occupe les lieux pendant une vingtaine d’années dans les 1920 et 1930, avant l’établissement d’un commerce d’appareils électriques.

Dès années 1940 jusque à 1972, l’immeuble abrite les entreprises H. Hopmeyer & Sons et Continental Salvage Company. L’édifice sert aux fins commerciales jusqu’à nos jours.

L’adresse du bâtiment : 478, rue McGill (tout près de la rue Notre-Dame)

Photo: L’édifice vers 1910.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>