Montréal: ses attraits

Cité Multimédia

Cité Multimédia

Cité Multimédia

La Cité Multimédia de Montréal, située à l’ouest du centre historique de la ville, dans l’ancien faubourg des Récollets, est un parc technologique en milieu urbain qui regroupe plus d’une centaine d’entreprises de l’industrie des technologies de pointe. Ainsi, la Cité Multimédia doit son nom au type d’entreprises que l’on y retrouve.

Le quartier de Cité Multimédia se situe dans le quadrilatère compris entre la rue de la Commune, l’autoroute Bonaventure, la rue McGill et la rue Saint-Jacques. Administrativement, le quartier appartient à l'arrondissement Ville-Marie.

Historiquement, dans les années 1950-1990, le faubourg des Récollets connaît une période sombre. De nombreux édifices de la période industrielle étaient abandonnés, après le déclin des activités industrielles dans le secteur et le tout s’accentuant avec la fermeture du Canal de Lachine et la construction de l’autoroute Bonaventure.

Toutefois, le quartier a subit une revitalisation réussie suite à un plan adopté par le gouvernement du Québec en 1988 qui subventionnait les salaires des employés des entreprises qui s’y installaient.

C’est la Ville de Montréal qui, par le biais de la Société immobilière du patrimoine architectural de Montréal (Simpa), y achète, dans la décennie des 1980, plusieurs immeubles et terrains dans le but d’y aménager un nouveau quartier que l’on appelle le Quartier des Écluses. Réalisé à l’image de quartier de Canary Wharf à Londres, le projet immobilier devait faire renaître l’ancienne zone industrielle, mais l’effondrement du marché immobilier montréalais au début des années 1990 torpille le projet.

En 1996, la ville décide de miser sur les nouvelles technologies. Sous l’initiative de Sylvain Vaugeois, président du cabinet d’experts-conseils Groupe Vaugeois, le gouvernement du Québec rembourse une partie substantielle des salaires annuels pendant cinq ans. Ainsi le développement de la Cité Multimédia a été fortement aidé par un programme de subvention à l’emploi favorisant les entreprises qui choisissaient de s’établir dans le quartier.

Au total, le gouvernement du Québec injecte 360 millions de dollars pour mettre sur pied le projet afin de faire de la ville de Montréal une métropole technologique d’envergure.

En 2003, le gouvernement décide d’abolir les subventions. Les immeubles composant la Cité sont alors vendus à un investisseur privé.

Aujourd’hui, on retrouve environ 8000 employés dans la Cité Multimédia, mais le quartier ne cesse pas de se développer.

En 2003, le Prix d’excellence en architecture commerciale de l’OAQ, est décerné au studio Menkès Shooner Dagenais architectes et Dupuis Le Tourneux architectes pour la construction d’un immeuble de la Société en Commandite Brennan-Duke au 31, rue Duke. En 2002, le Prix Métropolis (3ème prix), décerne par Métropolis est adjugé à la Société de développement de Montréal pour l’ensemble du Projet de développement de la Cité Multimédia

Des architectes et promoteurs qui se sont distingués au cours de la création de la Cité Multimédia, citerons Kénar Consultants inc.Provencher Roy& Associés/Cardinal Hardy et Associés; Lemay et Associés; Menkès Shooner Dagenais/Dupuis Le Tourneux.

cite multimedia

Cité Multimédia. Photo : © GrandQuebec

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>