Montréal: ses attraits

Boulevard St-Laurent

Boulevard St-Laurent

Boulevard Saint-Laurent

À la fin du XVIIIe siècle, le faubourg Saint-Laurent voit le jour en bordure du chemin Saint-Laurent. C’est en 1792 que la Ville de Montréal est officiellement divisée en deux secteurs Est et Ouest suite à la loi sur les élections.

La ligne divisant les deux quartiers suit le tracé du chemin Saint-Laurent. Beaucoup plus tard, au début du XXe siècle, les adresses des rues sont réparties de façon à débuter au boulevard Saint-Laurent et c’est alors que le boulevard reçoit son nom de «la Main» ou «la rue principale» et devient le centre reconnu de nombreuses activités commerciales.

Le projet visant à faire du boulevard les Champs-Élysées de Montréal existait depuis la seconde moitié du XIXe siècle. À cette époque, on érige un grand nombre d’immeubles de style néo-roman et la Congrégation Notre-Dame, dont un grand bâtiment bloque le développement du boulevard, déménage à l’angle de Sherbrooke et Atwater en 1908. C’est à cette époque qu’est née la réputation de cosmopolitisme donne au boulevard. C’est également au début du XXe siècle que le boulevard est nommé La Main.

Des vagues d’immigrants viennent y ouvrir des petits commerces et des restaurants, dès 1880, et le boulevard devient rapidement le centre de la vie nocturne montréalaise.

Aujourd’hui, le boulevard Saint-Laurent traverse Montréal de part en part. Encore aujourd’hui y gravitent de nombreux résidents et commerçants d’origines diverses, donnant l’impression aux visiteurs de parcourir plusieurs pays. De plus, le boulevard Saint-Laurent est reconnu pour l’ambiance de ses bars et de ses cafés, endroit idéal pour les oiseaux de nuit. Près de l’avenue Duluth, sont situées des salles de spectacle indépendantes, telles que le Barfly, la Casa del Popolo, le Green Room, le Main Hall, la Sala Rossa, El Salon et plusieurs autres.

Au nord de la rue Sherbrooke, une section de la rue Prince-Arthur, à l’est du boulevard Saint-Laurent jusqu’au square Saint-Louis, est piétonne et de nombreux restaurants, bars et cafés s’y installent.

Fait curieux : à l’époque de la Prohibition des milliers d’Américains venaient fidèlement chaque fin de semaine rendre visite aux restaurants et aux cabarets du boulevard Saint-Laurent…

boulevard st laurent

Le dernier tronçon du boulevard St-Laurent, avant qu’il ne se jette dans la rivière des Prairies. Photo : © GrandQuebec.com

Vieux Montréal

Boulevard St-Laurent au Vieux-Montréal

Le boulevard St-Laurent à ses débuts. Photo : Grandquebec.com

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Pingback: Première tranche d’histoire | Communauté Portugaise de Montréal

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>