Bal en Blanc

Le Bal en Blanc est un grand événement annuel qui se déroule au Palais des Congrès de Montréal au printemps (à l’origine, il avait lieu le dimanche de Pâques). Comme le dit bien son nom, un code vestimentaire strict est exigé pour tous les participants : personne ne peut être admis s’il n’est pas vêtu de blanc.

C’est en 1995 que cette tradition est née à l’initiative des compagnies Hardcore Crew, Rhythm is Rhythm et Playground Productions, et le premier Bal en Blanc a lieu au club Playground. Quelques centaines de participants ont pris part à cette première édition du Bal en Blanc. L’année suivante, le bal est animé par les plus célèbres DJ : l’américain Danny Tenaglia et les québécois Mark Anthony, Luc Raymond et Nikola T.

Ensuite, le Bal en Blanc est organisé au Métropolis. À chaque édition, de nouvelles personnalités s’associent aux organisateurs, tandis que le nombre de participants s’accroît sans cesse.

En 2001, la popularité du Bal en Blanc l’amène à se transformer en Week-End du Bal en Blanc (en 2002, le nom a même été changé en Semaine du Bal en Blanc, le bal se déroulant pendant six jours), de plus une revue spécialisée tirant à 40 mille exemplaires avec 40 pages en couleur voit le jour. Cette année-là, le Bal en Blanc est présenté au Stade Olympique.

Pour la première fois, en 2002, le Bal en Blanc a lieu également à Québec, au Club Dagobert.

On peut affirmer que c’est en 2001 que le Bal en Blanc devient une grande manifestation culturelle et sociale. Depuis, des concours de costumes, des défilés de mode, des compétitions entre les danseurs représentent une part importante des activités. L’événement s’impose parmi les plus importants du genre au Canada et aux États-Unis.

Dès 2002, le Bal en Blanc se déroule au Palais des Congrès de Montréal, où plus de 13 000 personnes se réunissent pour un événement sans précédent. Le bal principal dure plus de 15 heures.

De nos jours, plus de 15 mille invités assistent au Bal en Blanc qui occupe le Palais des Congrès pendant près d’une semaine. Une quinzaine de DJ et des artistes de renommée internationale animent des activités dans les deux grandes salles du palais (la salle House et la salle Tech).

Il faut bien admettre que d’inévitables problèmes d’ordre technique apparaissent régulièrement : en 2002, l’événement a été déplacé d’une semaine en raison des travaux d’achèvement du Palais des Congrès. En 2007, quelqu’un a falsifié un grand nombre de billets d’entrée. Par ailleurs, les organisateurs ont du mal à maîtriser cette partie du public qui préfère s’adonner à des activités parallèles d’ordre «extatique», mais enfin, il faut bien que jeunesse se passe…

Laisser un commentaire