Montréal: ses attraits

Avenue Victoria

Avenue Victoria

Avenue Victoria

L’Avenue Victoria est l’une des artères les plus importantes du quartier Côte-des-Neiges de Montréal.

Autrefois, dans les années 1930-1960, on appelait familialement cette avenue New Main pour la distinguer du boulevard Main, soit le boulevard Saint-Laurent, mais aussi pour souligner son caractère commercial et social.

D’ailleurs, tout comme le boulevard Saint-Laurent qui relie le centre-ville de Montréal aux quartiers ouvriers et industriels, l’avenue Victoria constitue une voie de communication entre les quartiers pauvres et les zones prestigieuses de Westmount et de la ville de Mont-Royal.

Autrefois, 50% des nouveaux arrivants à Montréal des autres pays du monde s’installaient d’abord sur l’avenue Victoria et autour de cette rue. Ensuite, après avoir trouvé un emploi, plusieurs familles déménageaient sur Queen Mary et vers les duplex de Snowdon, pour continuer leur ascension.

Jusqu’à nos jours, l’avenue conserve son caractère pittoresque et dynamique. On y trouve des magasins, des boutiques, des dépanneurs de toutes les origines : indiens, jamaïcains, africains, asiatiques, etc.

Il y a également des restaurants vietnamiens, chinois et marocains, des pizzas kosher, des pâtisseries russes et des clubs de vidéo latino-américains.

Au centre commercial Van Horne, situé à la sortie (côté rue Van Horne) du métro Plamondon, on entend toutes les langues présentes au Québec (l’autre sortie donne sur la rue Barclay).

La plupart des édifices de l’avenue Victoria ont été construits dans les années 1950 pour accueillir les immigrants européens après la guerre. Ces demeures sont plus spacieuses qu’elles ne le semblent.

À partir des années 1960, on voit arriver ensuite des immigrants venus d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie.

Deux stations de métro desservent l’avenue Victoria: station Côte-Sainte-Catherine et station Plamondon (la station de métro Snowdon se trouve à trois minutes de marche du coin avenue Victoria et Chemin Queen Mary).

La station Côte-Sainte-Catherine a été nommée d’après la rue Côte-Sainte-Catherine qui porte le nom d’une Sainte-Catherine.

Parmi les nombreuses saintes Catherine de la religion catholique, il est difficile de savoir de laquelle il s’agit. Le site www.metrodemontreal.com suggère qu’il pourrait s’agir de Sainte Catherine d’Alexandrie. Selon la légende, elle était assez savante à l’âge de 18 ans que l’empereur ordonna son exécution sur une roue à pointes. Comme elle détruisit la roue en la touchant, l’empereur ordonna alors de la décapiter.

Selon une autre version, il s’agit de la Bienheureuse Kateri Tekakwhita, la première Iroquoise à avoir été béatifiée.

Pour ce qui est de la station Plamondon, on ignore si elle a été nommée en l’honneur de l’artiste peintre du XIXe siècle Antoine Plamondon ou en l’honneur du musicien Rodolphe Plamondon.

Avenue Victoria, coin Chemin Queen Mary

Avenue Victoria, coin Chemin Queen Mary. Photo © GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>