Montréal: ses attraits

L’Homme de Calder

L’Homme de Calder

L'Homme 

Une grandiose sculpture est installée dans le Parc Jean Drapeau, œuvre d’Alexander Calder (1898-1976), un célèbre sculpteur américain. C’est une sculpture stabile intitulée L'Homme (Titre en anglais: Man, Three Discs). Elle est réalisée entièrement en acier inoxydable et sa hauteur est de 24 mètres.

La sculpture fut commandée par l'International Nickel du Canada–INCO pour l'Exposition Universelle de Montréal en 1967 (EXPO-67). La compagnie en fit don à la Ville de Montréal. Le titre et la monumentalité de cette oeuvre la désignent comme un des principaux symboles de l'Exposition universelle de 1967.

Alexandre Calder a fait la maquette à partir de laquelle la fabrication a été réalisée par le bureau d'étude chargé de la concevoir à l'échelle réelle. Puis l’œuvre a été construite en métal. Calder supervisait les opérations et modifiait l'oeuvre si nécessaire.

L’œuvre a été réalisée à l’atelier de la Société Biémont à Tours, en France. De facture unique, le stabile est le seul qui ne soit pas peint et qui affiche aussi ostensiblement ses éléments d’assemblages et ses traces de fabrication. Elle a été inaugurée le 17 mai 1967, jour du 325e anniversaire de Montréal.

Alexander Calder est né à Philadelphie en 1898. Fils de deux artistes, ingénieur de formation, il a réalisé plusieurs assemblages de formes animées par les mouvements de l'air ou des stabiles.

Calder, surnommé le «plus français que les Français», a vécu en France, où il entra en contact avec des artistes de l'avant-garde parisienne, tels que Joan Miró, Jean Cocteau, Le Corbusier, Man Ray, Fernand Léger, Robert Desnos, Theo van Doesburg, Piet Mondrian qui eurent sur lui une grande influence artistique.

Parmi ses œuvres, on compte le mobile du siège parisien de l'UNESCO, installé en 1958. Ce dernier mesure dix mètres de haut, comporte cinq bras et est constitué de deux tonnes d’acier noir, cinq bras.

Mobile en haut
Stabile en bas
Telle est la tour Eiffel
Calder est comme elle
Oiseleur du fer
Horloger du vent
Dresseur de fauves noirs
Ingénieur hilare
Architecte inquiétant
Sculpteur du temps.

Jacques Prévert (tiré de textes de Derrière le Miroir #156, Maeght Éditeur, 1966).

Il est décédé en 1976 à New York, où il était venu pour participer à une exposition.

Notons finalement que des documents relatifs à la cérémonie de l'inauguration de l'Homme de Calder ont été scellés sous une plaque avec l'espoir qu'ils se conserveront en bon état et que le 17 mai 2067, s'il le juge opportune, le maire de Montréal voudra en prendre connaissance. Depuis, dans le cadre d'importants travaux réalisés au cours des années 1991 et 1992, le stabile de Calder a été relocalisé et intégré à un nouveau site. Les documents scellés en 1967 ont aussi suivi et se retrouvent au pied de la sculpture tel qu'à l'origine.

l'homme d'alexander Calder

L'Homme d'Alexander Calder. Photo : © GrandQuébec

homme de calder

Une autre vue du monument. Photo : © GrandQuebec

Voir aussi :

3 Comments

  1. Pluche

    2010/11/25 at 8:48

    Petite erreur dans le texte; les documents sous le stabile sont scellés jusqu’en 2067, et non en 1967.

  2. Mario Laroche

    2011/11/18 at 2:55

    cette oeuvre d’art devrait être vue par plus de gens…
    elle devrait être déménagé dans un endroit plus propice, comme, l’angle avenue du parc et avenue des pins.

  3. mario laroche

    2011/11/30 at 10:56

    ca fait des années que je pense et dit à tous mes amis que ce site serait le meilleur pour cette sculpture.
    je suis tout à fait daccord…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>