Histoire de Montréal

Service d’autobus

Service d’autobus

Service d’autobus

Le Conseil est en faveur d’un service d’autobus. La majorité des échevins s’est prononcée pour ce projet

Le plus important item à l’ordre du jour pour la séance de cet après-midi, le 4 juin 1912, au Conseil municipal, est le règlement sur l’établissement d’une compagnie d’autobus à Montréal. Ce projet a déjà subi le feu de la première lecture et il semble, d’après les dispositions de la majorité des échevins, qu’il doive passer dès aujourd’hui par la deuxième et troisième lectures, car c’est le désir des édiles que la métropole ait ces autobus dès cet été.

L’échevin L.-A. Lapointe, leader du conseil, s’est fait le champion du projet. Les échevins Giroux, Marchand, Émard, Poissant, McDonald, Robinson, Drummond, Garceau, Prud’homme, Ménard, Letourneau, O’Connell, Tétreau et Mayrand (c’est-à-dire, la majorité du conseil), se sont formellement prononcés, ce matin, pour l’accord d’une franchise à une compagnie en état de donner un service effectif.

Les autres détails, tels l’accord d’une franchise exclusive de 10 ans, seront étudiés par le bureau de contrôle.

La Compagnie canadienne d’Autobus, fondée spécialement pour doter Montréal et d’autres villes d’un service d’autobus, s’engage à donner un siège à chaque voyageur. Elle laisse de plus entendre qu’elle construira des usines et des garages de plus d’un million de dollars. Elle aura 350 voitures, et pour mettre cela en opération, de même que ces usines, il lui faudra employer 1600 hommes.

(Cette nouvelle date du 4 juin 1912).

leylond ltb 1

Autobus Leylond LTB-1 (des années 1920). Photo du domaine public

Voir aussi :

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>