Pharmacie Montréal

916, rue Sainte-Catherine Est

En 1932, Charles Duquette, le 33e maire de Montréal (1924-1926), ouvre au 916, rue Sainte-Catherine Est, la Pharmacie Montréal, un simple comptoir de vente de médicaments qui est depuis devenu la pharmacie la plus célèbre au monde. En voici les raisons:

D’abord, Duquette choisit pour sa pharmacie un édifice du style Art déco, représentatif de cette vague qui a séduit le monde dans les années 1920 autant dans l’architecture que dans les meubles et le décor. À Montréal, le style Art déco a été utilisé pour construire plusieurs édifices publics pendant la Grande Dépression, moment où on engageait un grand nombre de Montréalais qui perdirent ensuite leur travail. Malheureusement la majorité de ces bâtiments sont aujourd’hui disparus. Installée dans l’un des derniers édifices représentant cette vague, la Pharmacie Montréal attire toujours l’attention du public et de la presse.

Cependant, le facteur le plus important de son succès est sans contredit le fait qu’elle est la première pharmacie franchisée au Canada. Charles Duquette, un entrepreneur intelligent, a compris les avantages du système de franchise qui lui permet d’étendre son influence sans investissements notoires, il vend donc la franchise de Pharmacie Montréal à plusieurs petits pharmaciens qui bénéficient alors de la popularité de la marque.

Rapidement, la Pharmacie Montréal devient la plus importante entreprise du genre au Québec et emploie presque 250 personnes.

Au début de la décade des années trente, c’est la première et la seule pharmacie au Canada à être ouverte 24 heures par jour. Vers la fin des années trente, elle devient la plus grande pharmacie de détail au monde.

Fait intéressant : les premières portes à ouverture automatique au Canada ont été installées précisément à la Pharmacie Montréal au début des années 1940. C’est d’ailleurs cette pharmacie qui vend une franchise à un modeste pharmacien du nom de  Jean Coutu…

médecine au quebec

Photographie de la Pharmacie Montréal d’auteur inconnu, prise vers 1935, photo du domaine public (à  l’époque, la Taverne Café Émile qu’on voit à côté de la pharmacie, était l’un des cafés les plus populaires du centre-ville)

Voir aussi :

Partager|