Histoire de Montréal

Pavillons Expo-67

Pavillons Expo-67

Pavillons de l'EXPO-67

Parmi les pavillons les plus marquants de l'Expo-67, on peut citer les suivants :

  • États-Unis. Ce pavillon contient aujourd’hui la Biosphère, une énorme bulle de plastique armé, conçue par l'architecte Richard Buckminster Fuller.
  • Grande-Bretagne. Son pavillon a été une grande tour entourée d'eau avec des photos des Beatles et de gigantesques sculptures de Giacometti.
  • France. Ce pavillon en aluminium, conçu par Jean Faugeron, a été occupé par les fils et lumières du Polytope, développés par le compositeur et architecte Iannis Xenakis. Le pavillon a été équipé de nombreux postes de télévision en couleur du type SECAM ce qui a été un grand exemple de nouvelles technologies. Le pavillon de la France a présenté également le Panorama, un nouveau concept visuel, connu aujourd’hui sous le nom d'IMAX.
  • Le pavillon du Québec, un bâtiment à l'allure d'une pyramide tronquée.
  • L’URSS qui a installe un énorme pavillon, le plus grand de tous, conçu avec l’idée de démontrer au monde entier le succès du communisme.
  • Iran. Son pavillon a présenté le pays comme un pays résolument moderne relié à son passé prestigieux.
  • Kenya, Uganda et Tanganyika, trois pays africains qui ont créé un intéressant espace commun au centre du pavillon de l'Afrique.
  • Le Labyrinthe, un pavillon thématique, qui s’est développé plus tard dans le Futuroscope.
  • L'homme dans la cité, pavillon thématique, explorant les défis des villes de la fin du XXe siècle.
  • L'homme et la santé, pavillon, relatant les progrès et le futur de la médecine.
  • Le génie créateur de l’homme. C’était plutôt une exposition d’œuvres d’art, de photographies et de design industriel moderne.
  • L’homme dans l’univers. Autre exposition sur la découverte de l’univers.
  • L’homme et la vie. Une idée inusitée, un pavillon, où le visiteur se promenait à l’intérieur d’une maquette géante d’une cellule animale.
  • L’homme et la mer. Une exposition sur la relation qu’entretient l’Homme avec l’océan. Un aquarium géant invitait aux plongées sous-marines.
  • L’homme et les régions polaires témoignait de la découverte et l’exploration des régions polaires. Une caractéristique de ce pavillon : Un film y était présenté dans une salle dont les sièges se situaient au centre d’un plateau tournant.
  • L’homme et l’agriculture. Une exposition sur les nouvelles techniques agroalimentaires pour palier à la faim.
  • L'homme à l’œuvre. Une excellente exposition sur les technologies.
  • L'apprenti-sorcier. Une exposition conçue pour présenter des défis éthiques concernant le développement de la science et de la technologie.
  • Le pavillon du téléphone, un pavillon, érigé par Disney.

Aujourd’hui, il reste cinq pavillons sur l’île Notre-Dame, soit ceux du Canada, France, Québec, Jamaïque et Tunisie. Deux pavillons subsistent sur l'île Sainte-Hélène: ceux des États-Unis et Corée (l'ancien pavillon de la Corée ne sert plus à grand chose puisqu’il n’en reste que les colonnes et la toiture qui coule d’un peu partout quand il pleut. Il n’est, en quelque sorte, qu’un espèce d’abribus).

Tous ces anciens pavillons sont encore en service. Celui du Canada contenant l’administration du Parc Jean-Drapeau, celui de la France abritant le Casino de Montréal, celui des États-Unis, la Biosphère, etc. De plus, il subsiste une petite portion du monorail de l'Expo-67 dans La Ronde.

(nous remercions M. Pluche voir son blogue Archéologue Urbain pour les renseignements précieux concernant l`EXPO-67).

pavillon du canada

Pavillon du Canada. Source : Régis Fournier/Le Monde en images / 26430.  Licence : Creative Commons (by-nc-sa)

Voir aussi :

2 Comments

  1. Daniel Morency

    2010/08/31 at 1:39

    Pour connaître tous les pavillons de l’Expo 67, voici un lien qui en parle:

    http://expo67.morenciel.com/fr/

  2. Pluche

    2010/11/25 at 8:16

    Une précision concernant l’ancien pavillon de la Corée; il ne sert plus à grand chose puisqu’il n’en reste que les colonnes et la toîture (qui coule d’un peu partout quand il pleut). Il n’est, en quelque sorte, qu’un espèce d’abribus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>