Histoire de Montréal

Siècle des changements

Siècle des changements

Montréal entre 1763 – 1850

Après la Conquête, Montréal est dans l’incertitude quant à son avenir. Le gouvernement civil est mis en place en 1764, mais les citoyens de langue française se trouvent exclus du pouvoir décisionnel.

En 1774, quand l’Acte de Québec entre en vigueur, le serment de fidélité et d’allégeance à la couronne britannique et à la religion anglicane, est aboli. Les francophones ont accès désormais aux postes d’importance.

Par contre, le commerce des fourrures passe aux marchands anglais et écossais.

En 1775-1776, les Américains envahissent Montréal et l’occupent pendant quelques mois. Ils tentent de soulever la population, mais sans succès. Lorsque les américains se retirent, de nombreux Loyalistes, commencent à affluer vers Montréal en provenance des États-Unis. Cette première vague d’immigrants non français change la composition ethnique de la ville.

Entre les années 1812 et 1814, une autre guerre éclate entre l’Angleterre et les États-Unis et une fois de plus, les Américains remontent jusqu’à Montréal et tentent de soulever ses habitants. Une fois encore, la population opte pour la neutralité.

Dès 1815, la paix est rétablie et des milliers d’immigrants en provenance des îles Britanniques débarquent à Montréal. Ce sont surtout des Irlandais qui fuient la terrible famine qui sévit chez eux. Montréal est alors encore une fois le lieu privilégié d’établissement d’immigrants.

En même temps, les Canadiens français connaissent une forte croissance démographique, ce qui ne leur suffit toutefois pas pour se maintenir en majorité à Montréal. Ainsi, entre les années 1831 et 1866, la population de la ville est majoritairement anglophone.

C’est aussi à cette époque que Montréal dépasse Québec et devient la plus grosse ville du pays.

Les différents groupes ethniques se répartissent dans divers secteurs. Les francophones occupent surtout l’est, les Irlandais, le sud-ouest et les Anglo-Écossais, l’ouest. Ce modèle de division des zones persistera jusqu’à ce que d’autres vagues d’immigration viennent modifier le visage de la ville.

En 1843, avec l’Union du Haut et du Bas Canada conclue et Montréal obtient le titre de capitale du Canada Uni.

Une autre petite guerre interethnique éclate. Le Parlement sera incendié par les bourgeois anglophones et c’est sous d’autres cieux que s’établira la capitale du Canada, mais c’est toute une autre histoire…

ancienne maison de montréal

Maison de l’époque victorienne. Photo : © GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>