Histoire de Montréal

Martin est réélu

Martin est réélu

Médéric Martin est réélu

Les élections municipales d’hier (18 octobre 1921) mettent fin au régime institué en 1918 pour le gouvernement de la province de Québec. Ces élections marquent le départ de la Commission administrative, qui était formée de membres nommés par Québec.

La nouvelle administration municipale sera dirigée par un conseil composé de 35 échevins et d’un maire. Le conseil dont le terme d’office s’est terminé avec l’élection d’hier, n’était composé que de 20 membres et d’un maire; le nouveau conseil comptera donc 15 membres de plus que celui qui vient de disparaître. Le premier devoir du nouveau conseil sera de nommer un comité exécutif de cinq de ses membres. La charte donne à ce comité des pouvoirs étendus.

M. Ernest Décary, le président de la commission, les commissaires Marcil, Verville et Ross doivent quitter l’hôtel de ville aussitôt que le nouvel conseil entrera en fonction. Le maire a déjà annoncé qu’il convoquera une assemblée aussitôt que possible, c’est-à-dire que la commission actuelle n’en a plus que pour quelques jours à administrer les affaires de la ville.

Rappelons que le maire Médéric Martin recueillit 53024 voix, comparativement à 22900 pour son adversaire Rochefort, pour une majorité de 30124 voix. Le maire Martin l’avait emporté dans 31 des 35 quartiers. Les 75924 vois représentaient 46 pour cent des 165205 électeurs éligibles.

(Tiré de La Presse, édition du 18 octobre 1921)

maire martin

Pierre tombale de Médéric Martin au cimetière Notre-Dame-des-Neiges. Photo : © GrandQuebec.com

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>