Histoire de Montréal

Jean Doré à Rio

Jean Doré à Rio

Doré vole la vedette à Rio

Les Montréalais pestent contre lui chaque fois que leur auto s’enfonce dans un nid-de-poule, mais les maires des villes étrangères l’aiment et le louangent : le maire Jean Doré vole la vedette à Rio.

C’est lui qui a présidé la rencontre des villes et associations internationales des villes, hier. Et c’est lui qui présentera le point de vue des villes au Sommet de la Terre, demain, avec le maire de Curituba, située au sud du Brésil.

« Aucune autre ville ne s’est autant rapprochée de Rio que Montréal », a affirmé le maire de Rio de Janeiro, Marcello Alencar, au cours d’une entrevue avec les médias.

« C’est grâce au travail de M. Doré que nous pouvons soulever les problèmes criants des villes au Sommet de la Terre, a ajouté M. Alencar. C’est grâce à son sens des négociations que nous avons pu réunir toutes les associations des villes, autrefois rivales. »

Les Canadiens jouent d’ailleurs un rôle plus important que leur poids démographique au Sommet de Rio. La tenue de cette conférence est en partie attribuable à la ténacité de son secrétaire, le Canadien Maurice Strong. Les fonctionnaires de plusieurs pays qui ont participé aux rencontres préparatoires ne tarissent pas d’éloges sur l’esprit d’équipe de la délégation canadienne

(2 juin 1992).

jean doré

Jean Doré vers 1980. Photo du domaine public

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>