Histoire de Montréal

Ligne du temps : 1760 – 1836

Ligne du temps : 1760 – 1836

La ligne du temps

Montréal : 1760 -1900 

La ligne du temps est toujours nécessairement incomplète, toutefois, elle nous aide à découvrir le cadre général d’événements à travers le temps.

(Cette ligne nu temps ne fait qu’exposer des événements, pour la description plus détaillée, rendez-vous sur les articles correspondants, pour le faire, il suffit de cliquer sur les hyperliens, pour les étapes antérieures: Montréal 1630 – 1679Montréal 1680 – 1760)

  • 1760 – Le brigadier Gage est nommé par Amherst gouverneur de Montréal.
  • 1762 – Montréal devient port maritime officiellement reconnu.
  • 1763  – Par le Traité de Paris, Montréal et le reste de la colonie deviennent définitivement possession anglaise.
  • 1764 – Les gouverneurs Gage et Burton s'entourent de fonctionnaires français et libellent uniquement en français les ordonnances à l'usage du public. Des cours de justice établies à Montréal, sur le modèle de celles d'Angleterre, et la direction indépendante du port sont supprimées. Le gouvernement de Québec se fait centralisateur.
  • 1765 – Incendie qui détruit toute la partie ouest de la ville, y compris l'Hôpital Général des Soeurs Grises.
  • 1766 – Le gouverneur Murray, sympathique aux Canadiens, est rappelé à Londres, où on l'a calomnié. Carleton, le nouveau gouverneur, réorganise l'administration de la justice, avec une espèce de jury, à l'avantage de la population canadienne.
  • 1773 – Les habitants de Montréal signent une pétition au roi demandant reconnaissance de plusieurs droits et le privilège de servir dans les emplois civils. Cette pétition aurait servi de base à l'Acte de Québec en 1792.
  • 1775 -1776 – Invasion américaine pendant laquelle les Canadiens resteront fidèles à l'Angleterre.
  • 1784 – Montréal organise une pétition pour obtenir une Chambre législative élue par le peuple.
  • 1787 – Un groupe de notables, dans un mémoire bilingue, recommande, entre autres choses, de réagir contre la mauvaise tenue des cabarets, « infiniment trop nombreux », de donner à Montréal une charte municipale.
  • 1792 – La ville de Montréal se choisit quatre députés, dont un seul de langue française : Jean-Baptiste Durocher. Le comté de Montréal choisit un Anglais et Joseph Papineau.
  • 1796 – Nouvelles élections, les six députés sont : L.-C. Faucher, Alex. Auldjo, Denis Viger, Joseph Papineau, Etienne Guy et J.-M. Ducharme. On décrète la construction d'un nouveau palais de justice.
  • 1801 – On décide de démolir les murs de la ville, de faire un plan général de la ville. Une compagnie à charte entreprend la construction d'un aqueduc pour la ville.
  • 1803 – Un incendie détruit le quartier aristocratique : l'ancien château de Vaudreuil, l'église des Jésuites affectée au culte protestant, la chapelle de Bon-Secours.
  • 1805 – On décrète la construction d’une nouvelle prison.
  • 1806 – On crée à Montréal le premier chantier naval.
  • 1809 – Premier voyage d'un bateau à vapeur de Montréal à Québec : l'Accommodation; il y aura huit bateaux en service en 1819.
  • 1812-1814 – À l'occasion de la guerre canado – américaine, les Canadiens défendent leurs biens en même temps que les intérêts de la couronne d'Angleterre.
  • 1814 – On fait les tracés du canal de Lachine, qu'on creusera vers 1825.
  • 1816 – On demande l'éclairage des rues, et des policiers pour surveiller pendant la nuit.
  • 1821 – La population est de 18,767; elle sera de 31,000 en 1831. John Riardson organise la fondation du Montréal General Hospital.
  • 1825 – Nouvel incendie qui détruit plus de quatre-vingts maisons. Premier théâtre à Montréal; il a un caractère anglais.
  • 1832 – Épidémie de choléra, apportée par les émigrés; Montréal compte 4,420 cas en trois mois. On établit, sur demande des marchands, un bureau de douanes; et Montréal redevient officiellement port de mer.
  • 1833 – Première charte municipale accordée pour quatre ans. Le maire est choisi par les seize conseillers qui sont, eux, les élus du peuple. Le premier conseil de 1833 était composé de neuf Anglais et de sept Canadiens français.
  • 1834 – aux élections, il y eut neuf Canadiens français d'élus. À la première réunion, M. Jacques Viger fut élu maire. Il fit adopter « les armes de Montréal». À cette époque, il fit don, avec M. Lacroix, de propriétés que la ville a converties en parc public : le parc Viger, le premier en date. (Seul le maire reçoit des appointements qui ne doivent pas dépasser $400.00.). Fondation de la Société Saint-Jean-Baptiste par Ludger Duvernay.
  • 1835 « La Banque du Peuple », fondée par des Canadiens de langue française, a comme président L.-M. Viger. Elle fait concurrence à la Banque de Montréal fondée en 1822 par l'élément anglais.
  • 1836 – Le premier chemin de fer au Canada est inauguré par Peter McGill.

chapelle de bonsecours

Vue panoramique du bassin du Vieux-Port. Photo : © Hélène Harris

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>