Histoire de Montréal

Le nom de Lachine

Le nom de Lachine

Le nom de Lachine

On a beaucoup discuté autrefois l'origine du nom de Lachine.

M. Benjamin Sulte explique que le 6 juillet 1669, Cavelier de La Salle avec un certain nombre d'hommes s'embarquait pour aller en découverte jusqu'aux mers de Chine si possible. Cette expédition partit d'un lieu situé à une lieue et demie de Montréal, soit au site de la ville de Lachine d'aujourd'hui (le texte a été publié en 1944).

L'expédition revint à Montréal quatre mois plus tard. Partie pour se rendre jusqu'en Chine, elle n'alla pas plus loin que Niagara.

M. Suite ajoute: "Dans l'Histoire de Montréal, M. Dollier dit en plaisantant que le nom de Lachine fut donné à la localité d'où était partie (1669) l'expédition du sieur de La Salle.

Il fait entendre que le retour des "Chinois" causa quelques risées dans le public. M. Dollier aimait à rire ; je pense qu'il est l'auteur du terme satirique Lachine. Il parle de la "transmigration" des voyageurs de La Salle, voulant par là signifier que ces braves gens partis pour se rendre à la Chine et revenant penauds, méritaient le surnom de Chinois.

Une confusion existe dans son récit, car il place ce trait dans l'année 1667-68 bien qu'il sut, mieux que personne, que la chose avait eu lieu l'automne de 1669, au retour des hommes de l'expédition.

Ce n'est pas la première fois que les annalistes ont transposé ainsi des faits dont ils connaissaient et la vraie date et le caractère particulier, sans s'apercevoir de la fausse interprétation que lés historiens pourraient leur donner. C 'est ce qui n'a pas manqué dans le cas qui nous occupe.

Il me semble impossible de contester que le nom de Lachine ait été imposé par ironie, à la suite de l'expédition manquée. La Salle, qui n'a jamais employé ce nom dans les actes aujourd'hui connus, ne doit pas en avoir été l'auteur.

C'est plutôt M. Dollier qui le créa et s'en fit le propagateur, après son retour de la baie de Quinte, au printemps de 1670.

D’après Toutes les petites Choses du Régime français, 1944, Pierre-Georges Roy.

scupture parc lévesque

Parc René Lévesque, Lachine. Photo : © GrandQuebec, tous droits réservés

Voir aussi :

2 Comments

  1. Serge Thibault

    2012/03/22 at 2:21

    Vous parlez d’un Benjamin Suite dans cet article. Ne s’agirait-il pas plutôt de Benjamin Sulte?

    Félicitation pour votre site.

  2. admin

    2012/03/22 at 3:38

    Aucun doute, il s’agit de Sulte. Merci pour la correction et on va ajouter le nom de Benjamin Sulte dans notre liste des gens qui ont façonné le Québec.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>