Histoire de Montréal

Incendies à Montréal

Incendies à Montréal

Incendies à Montréal

En cherchant un outil, il a été cause de cet incendie

Il alluma une allumette et l’échappa sans se rendre compte si elle était éteinte. – En se frisant elle met le feu. – Un moteur électrique cause un incendie considérable à l’établissement Deskins Brothers.

2 avril 1925 (journal le Canada). – Quatre enquêtes ont été tenues hier, après-midi, à la commission des Incendies devant le commissaire Rodolphe Latulippe.

La première est au sujet de l’incendie qui éclata dans la chambre de M. Alfred Gagné, 690A, rue St-André, le 27 mars dernier à 7.47 heures p.m. Il appert que la cause de cette incendie est une allumette.

M. Alfred Gagné fut seul témoin dans cette cause. Il dit que le soir du feu, il voulait réparer des pipes. Il se rendit donc dans sa chambre pour chercher un outil, mais comme il faisait noir, il voulut faire de la lumière et pour ce il enflamma une allumette. Il est très probable qu’il laissa tomber l’allumette par terre sans savoir si elle était complètement éteinte. Il se retira et peu de temps après, le feu était découvert dans cette chambre.

On ne voit pas d’autre cause à cet incendie. Il déclare avoir allumé cette allumette afin de trouver un outil qui se trouvait dans la chambre. Les dommages sont peu considérables.

La deuxième enquête a été tenue au sujet de l’incendie qui a éclaté dans la maison de Dame veuve Armand Labelle, 179, Ste-Elisabeth, le 30 mars dernier, à 7.14 heures p.m.

Madame Labelle expliqua que le soir du feu elle résolut de se coiffer et de se friser les chevaux. Elle se sert ordinairement pour ce travail d’une petite lampe de pétrole. Elle fit de même ce soir-là et alluma la petite lampe à pétrole. Mais, soit par un faux geste ou par une distraction ou autrement, elle frappa de son bras la lampe qui tomba par terre. L’huile enflammée se répandit et le feu commença à se répandre rapidement. Naturellement, Madame Labelle se sauva en toute hâte. Le feu fut éteint peu après, ayant causé toutefois pour près de $600 de dommages.

Le commissaire Latulippe déclara à Madame Labelle qu’à l’avenir,, quand elle se friserait, il la priait de se servir d’un objet moins dangereux qu’une petite lampe à pétrole, autrement il la punirait sévèrement.

La troisième enquête est au sujet de l’incendie qui a éclaté au magasin de Deskins Brothers, tailleurs et presseurs, 54, rue Champlain, à 11.35 heures p.m., le 31 mars dernier.

D’après le témoignage du gardien, M. Israél Lery, le feu a été causé par le moteur électrique qui faisait fonctionner les appareils. Il était de garde ce soir-là et c’est lui qui découvrit l’incendie et sonna l’alarme. Le feu était pris tout autour du moteur, ce qui ne laissa aucun doute sur l’origine de l’incendie. Ce moteur avait toujour bien fonctionné auparavant.

M. Nathan Deskins déclara qu’il avait laissé tout en ordre ainsi que le moteur lorsqu’il avait quitté l’établissement. Il évalue les dommages à six mille dollars. Malheureusement, il n’a que pour $500 d’assurance et au moment du feu, il avait chez lui un montant considérable de marchandises qui appartenaient à ses clients.

La dernière enquête a été au sujet de l’incendie qui a éclaté mystérieusement dans l’écurie de M. J. Eugène Mayer, 576 rue Parc Lafontaine, le 26 mars dernier, à 11.07 heures p.m.

M. Mayer déclara qu’il avait été dans son écurie le soir et qu’il avait tout laissé en parfait ordre. Il n’y avait rien qui ait pu causer un incendie. La seule plausibilité serait qu’un ou des individus se seraient introduits dans l’écurie par la porte qui n’était pas fermée à clef ou au verrou et aurait inconsciemment ou volontairement causé un incendie. Les dommages causés sont de plus de $2,000. Le cheval de M. Mayer a été asphyxié par la fumée et est mort dans les flammes. On ne put découvrir l’autre cause à cet incendie.

3 avril 1925

rue saint jean

Montréal. Rue Saint-Jean. Photo: GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>