Histoire de Montréal

Incendie de la Maison Forrester

Incendie de la Maison Forrester

Incendie de la Maison Forrester

Le feu détruit un édifice historique

Un des plus vieux édifices historiques de Montréal, la Maison Forrester, sis à l’angle des rues Saint-Pierre et Notre-Dame, a été, hier soir (le 23 mars 1906), détruite par un grand incendie. Le rez-de-chaussée et les caves sont encore assez bien conservés, mais du premier étage et des combles, il ne reste plus que les murailles de pierre et le toit.

L’alarme a été sonnée vers 6 h 30. Il fallut près de deux heures de travail ardu pour que les pompiers puissent se rendre maîtres de l’incendie.

La partie de l’édifice qui occupe l’angle était occupée par le restaurant Oak Hall, tenu par M. Henri Girard, puis viennent MM. Hirschison et Cie, importateurs de merceries qui occupent le rez-de-chaussée, et M. N. Prévost, fabricant de corsages en soie, au premier. La maison d’à côté, occupée par MM. E. Jobin et Cie, modes en gros, a aussi souffert de l’incendie.

Sur la rue Saint-Pierre, en arrière de la Maison Forrester, se trouve l’usine de la Central Light, Heat and Power Co., et l’on eut un instant peur que cette bâtisse ne devint aussi la proie des flammes. Les pompiers fermèrent le courant électrique pour travailler sans danger et sauvèrent l’usine où cependant il est entré beaucoup de fumée.

L’intérieur de la maison Forrester était cloisonné en bois mince, ce qui explique la rapidité avec laquelle l’incendie gagnait de proche en proche.

La maison Forrester porte une plaque commémorant le séjour qu’y fit le général Richard Montgomery et les officiers de l’armée américaine lors de l’invasion américaine au Canada de 1775.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>