Histoire de Montréal

Explosion fait 3 morts

Explosion fait 3 morts

Une explosion fait 3 morts à La Presse

Le 23 décembre 1929, un terrible accident survenu à la section rotogravure du journal La Presse (coin de la rue Saint-Jacques et le boulevard St-Laurent) entraîne la mort de trois travailleurs, Narcisse Legault et les frères Roger et Georges-M. Lee, deux jours à peine avant la Noël.

Le jury à l’enquête du coroner Lorenzo Prince a porté en quelques secondes un jugement de mort purement accidentelle, à l’image des remarques du coroner Prince qui, fort de son expérience de 20 ans dans le journalisme, s’était porté garant en quelque sort des efforts faits par La Presse pour protéger la santé de ses employés.

Les différents témoignages avaient permis de prouver

que l’explosion mortelle avait été due à une étincelle. En effet, selon un des témoins entendus, le capitaine Ted McManus, de la Sûreté de Montréal, « le feu a été mis à un baril de naphte, par une étincelle produite par le frottement d’un bras d’une pompe automatique, dont on se servait pour puiser le liquide ».

Un autre témoin, René Legault, sans lien de parenté avec Narcisse, a déclaré qu’après plusieurs années à l’emploi de La Presse, c’était la première fois qu’il assistait à un incident du genre. Il a aussi précisé que le naphte était essentiel pour les fins de la rotogravure.

Legault a expliqué que les deux frères Lee étaient les plus près du baril de naphte. En voyant le feu, ils ont averti leurs compagnons de travail, tandis que Narcisse Legault s’élançait en avant avec un extincteur chimique ; c’est alors que se produisit l’explosion fatale.

Narcisse Legault avait 60 ans et travaillait à La Presse depuis huit ans. Il avait deux fils (dont un, Lionel, travaillait à La Presse) et trois filles. Outre son épouse et ses enfants, il laissait également dans le deuil deux frères et trois sœurs.

Quant aux frères Georges et Roger Lee, ils étaient âgés de 29 et 19 ans respectivement. Roger était célibataire, et Georges était marié mais n’avait pas d’enfant.

Nuit profonde, Montréal

Nuit profonde, Montréal

La nuit à Montréal. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>