Histoire de Montréal

L’enquête sur la police

L’enquête sur la police

L’enquête sur la police de Montréal s’ouvre aujourd’hui

L’enquête sur l’administration de la police municipale, dont on parle depuis longtemps, débute à 2 heures 30 cet après-midi, le 11 septembre 1950, à la chambre 24 du vieux Palais.

La dernière procédure intentée en vue de retarder l’ouverture de cette enquête a été rejetée samedi par l’honorable juge Ernest Bertrand, de la Cour d’appel. On s’était adressé à ce tribunal pour obtenir la permission d’en appeler d’une décision du juge Tyndale, qui transmettait au juge François Caron, le juge désigné pour présider l’enquête, le soin de décider d’une tierce-opposition, représentée par deux officiers de policer, mentionnés dans la demande d’enquête.

Une motion sera également présentée par le président du comité exécutif, M. J.-O. Asselin qui est également mentionné dans la requête. Celui-ci exige des détails sur les accusations qui le concernent.

La requête pour la tenue de cette enquête a été faite par le Dr. Ruben Lévesque, un conseiller municipal, et par quelques contribuables qui accusent la police, de même que des membres du comité exécutif et du conseil municipal, d,avoir toléré le jeu dans la métropole.

Mes Pacifique Plante et Jean Drapeau représentent les requérants et ils ont soumis au juge en chef O. S. Tyndale, de la Cour supérieure du Québec, une enquête volumineuse. Le travail préparatoire à la tenue d’une enquête est maintenant terminé.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>