Histoire de Montréal

Démolition des pavillons

Démolition des pavillons

Démolitions des pavillons de l’Expo

D’ici le printemps prochain, il ne devrait plus rien subsister des pavillons d’Expo-67 sur l’île Sainte-Hélène, à l’exception de quelques monuments qui furent la gloire de Terre des Hommes.

Le cœur d’Expo-67 sera aménagé en par cet comprendra une agora. Il deviendra un lieu privilégié pour la tenue de grandes manifestations populaires comme les Fêtes de la Saint-Jean ou celles du Canada. Il pourra aussi servir à la présentation de grands spectacles avec un droit d’entrée. Quant à la Biosphère, elle pourra éventuellement, illuminée le soir, servir de point d’observation ou d’attrait pour les visiteurs.

Rappelons que des 28 pavillons des pays participants à l’Expo 67, onze ont été démolis l’automne dernier. Cinq autres, dont celui de l’Iran et les deux pavillons thématiques, subiront bientôt le même sort, le contrat pour leur démolition ayant déjà été octroyé. Il en restera donc encore 12 à démolir d’ici le printemps prochain.

On croit qu’il sera possible d’aménager ce secteur de manière à ce qu’il puisse être prêt pour la saison prochaine, marquant le 20e anniversaire de l’Expo.

Par ailleurs, il n’est absolument pas question de démolir les ex-pavillons de la France et du Québec, (qui deviendront le Casino de Montréal) et celui du Canada qui loge l’administration du Parc des Îles. Ces pavillons sont situés dans l’île Notre-Dame.

(Texte publié dans Le Journal de Montréal, le 29 juillet 1986).

pavillons expo 67

Pavillons Expo-67, carte postale de l'époque

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>