Histoire de Montréal

Les travaux du métro débutent

Les travaux du métro débutent

Les travaux du métro ont débuté ce matin

Depuis 1910 qu’on en parlait…

La construction d’un métro à Montréal, projet qui défraie la chronique depuis au moins 1910, est bel et bien en cours.

À Montréal même. Un vrai métro. Non pas un métro-jouet. Des ouvriers, de vrais de vrais, ceux qu’on appelle déjà « les taupes du métro » sont à l’œuvre pour de bon.

De fait, les travaux ont été entrepris à 8 heures, ce matin même (23 mai 1962).

La première section de la ligne « nord-sud », section qui reliera, sous la rue Berri, dans le roc, la rue Legendre (au nord du boulevard Crémazie) à un point situé au mord de la rue Jean-Talon – une distance d’un mille et un cinquième – est en construction et doit être chose faite en 700 jours de calendrier, soit avant mai 1964.

Les deux autres sections des deux lignes pour lesquelles des emprunts sont autorisés seront d’ici là en construction ou seront sur le point de l’être. Il en sera de même quant à l’aménagement de la ligne qui débouchera de la montagne du Mont-Royal. De sorte que le métro, qui transportera annuellement 175 millions de voyageurs, sera disponible en 1965, dit-on encore, à l’hôtel de ville.

Les travaux, entreprise officiellement ce matin, rue Berri, au sud de la rue Jarry, sont exécutés conjointement par Charles Duranceau Ltée et The Fondation Co. of Canada Ltd., qui, classés les plus bas soumissionnaires (on en comprenait 11)  se sont vus adjuger, le 25 avril dernier, le contrat au prix de $1, 834, 000.

Il s’agit là de travaux de creusage et de bétonnage du tunnel, sans toutefois comprendre la construction des gares Crémazie, Jarry et Jean-Talon, ni la construction des puis de ventilation.

Les travaux seront exécutés en souterrain, de 7 heures du matin à 11 du soir, par deux équipes. D’une hauteur libre de 16,3 pieds, une fois terminé, le tunnel aura une largeur de 25 pieds.

Le maire, M. Jean Drapeau, et le président du comité exécutif municipal, M. Lucien Saulnier, étaient là, ce matin, le sourire sur les lèvres, cela va de soi.

À la suite d’une allocution de la part du maire Drapeau, le président Saulnier a agité une première fois la sirène qui a convié les ouvriers à la besogne.

Il y eut aussi la bénédiction des travaux, présidée par Mgr Siméon Charron, curé de la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire, assisté du chanoine Marcel Beaudry, curé de la paroisse Saint-Vincent-Ferrier, deux paroisses que traversera la première section sur le point d’être faite.

M. Lucien Saulnier, président du comité exécutif, a confiance que la cité demandera d’ici au plus tard le début de la semaine prochaine, des soumissions publiques en vue de la construction de la deuxième section de la ligne « nord-sud » du métro, soit la section qui s’étendra d’un point situé au nord de la rue Jean-Talon jusqu’au boulevard Rosemont.

Au dire de M. Saulnier, il se peut que cette autre demande de soumissions ait lieu aujourd’hui même, si le comité exécutif reçoit le cahier des charges et les spécifications nécessaires pour ce faire.

breve histoire métro

Métro de Montréal. Photo : © grandquebec.com

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>