Histoire de Montréal

Ligne du temps : 1680 – 1760

Ligne du temps : 1680 – 1760

 La ligne du temps

Montréal : 1680-1760 

La ligne du temps  nous aide à comprendre le cadre général d’événements. Elle ne fait que nommer les événements, pour la description détaillée, rendez-vous sur les articles dédiés à chaque événement cité. Pour le faire, cliquez sur les hyperliens.

La primière partie de la Ligne du temps peut être consulté dans la section : 1630 – 1679

1680 – Jeanne Le Ber (nièce de Charles Le Moyne) entre en réclusion.

1684 – M. de Callières devient gouverneur de Montréal.

1685 — Construction du Séminaire de Saint-Sulpice.

1688 – Le chevalier de Troyes part de Ville-Marie pour la baie d’Hudson. Il est surtout aidé par des Montréalais, les plus illustres des fus de Charles Le Moyne : d’Iberville, Sainte-Hélène et Maricourt.

1689 – Massacre de Lachine par les Iroquois. Au moins 200 personnes sont tuées ou amenées comme prisonniers. M. de Frontenac revient comme gouverneur général et se rend à Montréal.

1692 – Retour des Jésuites et arrivée des Récollets.

1693 – Fondation de l’Hôpital Général par François Charron.

1698 – M. de Callières remplace M. de Frontenac comme gouverneur général et M. de Vaudreuil lui succède à Montréal.

1699 – Cavelier de La Salle se rend aux bouches du Mississipi.

1701 – Grande paix avec les Sauvages, ratifiée devant 1 300 envoyés des différentes nations. Fin du péril iroquois.

1703 – Vaudreuil s'en va à Québec comme gouverneur général de la Nouvelle-France.

1709 – Une armée anglaise menace la colonie.

1711 – Deuxième grande menace anglaise. L’armée anglaise s'avance sur Montréal et Québec. La sainte Vierge protège la colonie : on lui élèvera en 1718 la chapelle de Notre-Dame-de-la-victoire.

1718 – De Bienville, un des fils de Charles Le Moyne, colonise la Louisiane et fonde la Nouvelle-Orléans.

1721 – Violent incendie détruit la moitié de la ville.

1734 – On inaugure la route MontréalQuébec, le Chemin du Roy.

1744 -1748 – Nouvelles incursions ennemies dans les environs de Montréal.

1756 -1760 – Dernières années du régime français : toutes les forces vives sont requises pour la guerre. On ne reçoit presque rien de France, la colonie vit dans la pauvreté et l'héroïsme.

1759 – Après la capitulation de Québec Lévis et l'armée se retirent à Montréal où ils préparent une attaque contre Québec.

1760 – Montréal, bloqué par trois armées anglaises, doit se rendre. Lévis brise son épée et brûle ses drapeaux (une partie de ceux-ci sont brûlés dans l'île Sainte-Hélène).

robe noire nouvelle france

Robe noire (défilé de la Fête Nationale de 2011). Photo : © S. Keln

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>